Tout savoir sur le bio : de la fabrication à la commercialisation

 

Les consommateurs sont à la recherche de naturalité aussi bien dans les ingrédients qui composent les produits que dans le processus de production et de fabrication. Les français font preuve d’un véritable attachement au bio et notamment les jeunes. La consommation de produits bio ne cesse de croître depuis plusieurs années.
Que ce soit pour des raisons de santé, pour la qualité et le goût des produits ou pour préserver l’environnement, chacun a ses raisons de consommer bio.

Vous souhaitez profiter de cet engouement pour élargir et fidéliser votre clientèle, en proposant une offre bio, mais vous ne savez pas comment faire ? Faisons le point sur les produits bio et leur réglementation !

Qu’est ce qu’un produit bio ?

Le terme « issu de l’agriculture biologique » est un label de qualité régi par un cahier des charges européen. Dans ce cadre, il faut respecter certaines pratiques culturales pour les produits végétaux (non utilisation de produits chimiques de synthèse et d’OGM, recyclage des matières organiques, rotation des cultures et la lutte biologique) et des critères pour l’élevage d’animaux (matière première d’origine bio, respect du bien-être animal, médecines douces en cas de besoin…).
Pour fabriquer un produit bio, il faut bien évidemment avoir une matière première bio mais aussi respecter un cahier des charges restrictif sur le processus de fabrication et les additifs utilisés : emploi restreint d’additifs et d’auxiliaires de fabrication, non-utilisation de traitements ionisants et le recours à des procédés respectueux de l’écosystème et non polluants.

A chaque étape de la vie du produit (production, transformation, distribution…), le cahier des charges de l’agriculture biologique doit être respecté.
Tout au long de la filière, du producteur au distributeur, les pratiques sont régulièrement contrôlées par des organismes agréés, garantissant au consommateur des produits de qualité certifiée.

Quels produits peuvent être bio ?

– les produits agricoles non transformés comme par exemple les céréales, les légumes, les fruits, les fleurs d’ornement, le coton, le lait, les œufs, les animaux ;
– les produits agricoles transformés destinés à l’alimentation humaine, tels le pain, les fromages, les plats cuisinés ;
– les aliments destinés aux animaux.
– les semences et matériels de reproduction végétative.

Par quelle réglementation le bio est-il encadré ?

Dans toute l’Union européenne, le règlement (CE) n°834/2007 précise l’ensemble des règles à suivre concernant la production, la transformation, la distribution, l’importation, le contrôle et l’étiquetage des produits biologiques. Il est complété par des règlements d’application, notamment le règlement (CE) n°889/2008.
Un nouveau règlement est actuellement en préparation. Il entrera en application en janvier 2021.

EN SAVOIR PLUS : https://www.agencebio.org/profil/pages-communes/les-textes-reglementaires/

Comment devenir transformateur (ou distributeur) de produits bio ?

Pour commercialiser des produits issus de l’agriculture biologique, tout opérateur (producteur, préparateur, distributeur ou importateur) doit avoir été contrôlé par un organisme certificateur agréé par les pouvoirs publics et disposer des certificats correspondants.

Voici les étapes à suivre :

1. Réfléchir au projet de création ou de passage au bio

• Mesurer l’impact du changement et les modifications à effectuer (techniques, économiques, temps de travail supplémentaire,…) ;
• Mieux connaître les filières d’approvisionnement, les caractéristiques du marché et les problématiques de votre métier en bio.

2. S’engager auprès d’un organisme certificateur

Contacter un organisme de contrôle indépendant, agrée par les pouvoirs publics. La signature du contrat avec l’organisme implique le respect du cahier des charges de l’agriculture biologique.
C’est la date de la signature de votre contrat d’engagement auprès de l’organisme qui constitue la date du démarrage de la conversion.

3. Se notifier auprès de l’Agence Bio

Au même titre que la certification, tout opérateur Bio (agriculteur, préparateur, ou distributeur) doit déclarer son activité auprès des pouvoirs publics. Cette notification se fait auprès de l’Agence Bio pour le compte du Ministère de l’agriculture. La date limite de notification est fixée au 15 mai de chaque année. A noter : il est possible de se notifier en ligne dès la 1ère année d’activité Bio sur le site de l’Agence Bio.
La notification permet notamment de figurer sur l’annuaire professionnel des opérateurs en Agriculture Biologique mis à jour par l’Agence Bio.

Des aides sont disponibles en Nouvelle-Aquitaine. 
POUR EN SAVOIR PLUS : https://www.interbionouvelleaquitaine.com/professionnels/aides

Quelles sont les règles d’étiquetage ?

Seuls les produits contenant au moins 95 % d’ingrédients agricoles certifiés biologiques peuvent comporter les termes « biologique » ou « bio » dans leur dénomination de vente, comme par exemple « purée biologique » ou « compote bio ».
S’agissant des produits composés principalement d’ingrédients issus de la chasse ou de la pêche, les mentions peuvent apparaître dans la dénomination de vente mais en regard des ingrédients biologiques (exemple : pâté de sanglier avec la mention « avec des herbes biologiques » au niveau de la dénomination de vente).
En dessous de 95 %, les termes « biologique » ou « bio » ne peuvent apparaitre qu’au niveau de la liste des ingrédients.
Logo communautaire (euro feuille)

Logo communautaire (euro feuille)
Depuis le 1er juillet 2010, le logo communautaire (euro feuille) est obligatoire sur tous les produits préemballés dans l’UE, facultatif pour les produits importés. L’origine des matières premières utilisées doit apparaître dans le même champ visuel que ce logo (UE, non UE, UE/non UE, ou le nom d’un pays si 100 % des matières premières en sont originaires).
Enfin, le numéro de l’organisme certificateur en charge des contrôles doit apparaître sur l’étiquetage du produit.

Le Logo AB
Il peut être apposé en sus du logo euro feuille, sans jamais être plus visible que celui-ci. Par ailleurs, il peut apparaître seul pour des produits qui n’ont pas encore fait l’objet d’une harmonisation au niveau européen mais qui sont élaborés conformément à un cahier des charges français homologué.

Est-il possible de fabriquer seulement un ou deux produits bio ?

Il est possible de ne fabriquer que quelques produits bio à condition de respecter les garanties de non-mélange entre les produits/ingrédients bio et non bio à tous les stades de la fabrication.
Cela se traduit notamment par :
– un stockage des matières premières et des produits finis bio dans un endroit clairement identifié,
– une fabrication des produits bio et des produits conventionnels séparée dans l’espace ou dans le temps,
– une compatibilité qui distingue bien les achats/ventes de produits bio et non bio.

La consommation de bio

La consommation de produits biologiques a connu une croissance annuelle inégalée pour la troisième année consécutive : + 1,2 milliards d’euros, soit + 15,4 % entre 2017 et 2018.
En 2018, la valeur des achats des produits alimentaires issus de l’agriculture biologique a progressé de 1,4 milliard d’euros soit une croissance de +15,7 % vs 2017.
Une croissance qui vient conforter les attentes des français pour une plus large présence des produits bio.
En 2018, plus de 9 Français sur 10 déclarent avoir consommé des produits biologiques et près des ¾ consomment bio régulièrement (au moins une fois par mois). 12% en consomment même tous les jours !

Les achats de produits bio se répartissent entre les achats des ménages et ceux de la restauration hors foyer :
9,139 milliards d’€ TTC d’achats des ménages sont consacrés aux produits bio (5 % des achats alimentaires des ménages). En 2018, les français ont dépensé 136 € en moyenne par an et par habitant.
555 millions d’€ HT de produits bio acheté par la restauration hors domicile dont 319 millions d’euros en restauration collective et 236 millions en restauration commerciale.

Les produits et circuits de distribution qui progressent le plus (grande distribution) reflètent une démocratisation de la consommation de produits alimentaires bio.
La grande distribution enregistre 49 % des achats de produits bio (+ 22,6 % entre 2017 et 2018). Les ventes en magasins spécialisés bio représentent 34 % des achats de bio (+ 7,7 % entre 2017 et 2018), la vente directe détient 12 % des parts de marché (+ 12,8 % depuis 2017) et 5 % pour les artisans et commerçants (+ 10, 3 % entre 2017 et 2018) notamment grâce à l’engagement de nombreuses boulangeries artisanales.

Pour en savoir plus : 

Les chiffres 2018 du secteur bio
Agence Bio – 04/06/19

Agriculture biologique
economie.gouv.fr – 23/07/18

Le bio : on fait le point !
Charcuterie et Gastronomie n°442 – février 2019

Tous les dossiers techniques « Commercialisation »

Tout savoir sur le bio : de la fabrication à la commercialisation

Tout savoir sur le bio : de la fabrication à la commercialisation

Comment proposer une offre bio? Point sur le bio et sa réglementation

Les français font preuve d’un véritable attachement au bio et notamment les jeunes. La consommation de produits bio ne cesse de croître depuis plusieurs années. Vous souhaitez profiter de cet engouement et proposer une offre bio ? Le point sur les produits bio et leur réglementation.
Voir ce dossier

L’ascension du marché du snacking !

L’ascension du marché du snacking !

Le snacking est devenu la principale manière de s’alimenter hors domicile !

Les français craquent de plus en plus pour le snacking. Aujourd’hui, le snacking est la principale manière de s’alimenter hors domicile
Voir ce dossier

Les chiffres des entreprises alimentaires de proximité

Les chiffres des entreprises alimentaires de proximité

Panorama des entreprises alimentaires de proximité par secteur et région

Le Baromètre CGAD 2018 sur les entreprises et l’emploi dresse un panorama des entreprises alimentaires de proximité par secteur et par région en 2017.
Voir ce dossier

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Artisans commerçants, vous pouvez délivrer des espèces à vos clients

Le cash back arrive en France, dans les commerces de proximité. Artisans commerçants, vous pouvez ainsi délivrer de l’argent en liquide à vos clients quand ils paient par carte bancaire ! Mais concrètement, qu’est-ce que le cash back ? Quels bénéfices pour vous ? Quelle réglementation ?
Voir ce dossier

Les commerces alimentaires de proximité bénéficient d’une très bonne image auprès des Français

Les commerces alimentaires de proximité bénéficient d’une très bonne image auprès des Français

Les Français plébiscitent les artisans et commerçants de proximité

Les Français plébiscitent les artisans, restaurateurs et commerçants de proximité. Les Français ont une très bonne image des commerces alimentaires de proximité et les valeurs qu’ils associent à cette image montrent combien ils sont attachés à ce type de commerces.
Voir ce dossier

Le marché du bio en 2018

Le marché du bio en 2018

De nouveaux jeunes consommateurs de bio

En 2018, l’évolution de la consommation des produits biologiques est marquée à la fois par une stagnation de la consommation régulière, un recul de la consommation journalière et l’arrivée de nouveaux consommateurs, notamment issus de la génération Z.
Voir ce dossier

La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat

La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat

Retour au local, revalorisation des savoir-faire, de l’artisanat

Retour au local, revalorisation des savoir-faire, de l’artisanat, du fait main et de la qualité des produits... la « craftérisation » c’est le retour aux codes traditionnels et aux valeurs de l’artisanat. Tour d'horizon de cette tendance.
Voir ce dossier

Click and collect une opportunité pour allier commerce en ligne et commerce de proximité

Click and collect une opportunité pour allier commerce en ligne et commerce de proximité

Le click & collect se répand de plus en plus et est accessible aux artisans

A l’ère du digital et dans un monde toujours plus connecté, le « click and collect » se popularise de plus en plus. La mise en place de la commande en ligne avec retrait en magasin permet aux petits commerces de conjuguer eux-mêmes les avantages du commerce numérique et de la distribution physique.
Voir ce dossier

Les tendances alimentaires 2018

Les tendances alimentaires 2018

Les tendances alimentaires 2018 marquent le grand retour du goût

Les tendances alimentaires 2018 marquent le grand retour du goût, ou plutôt des goûts. Nouveaux et puissants pour de nouvelles expériences plaisir apportées au consommateur. Et aussi et surtout des goûts naturels. Des produits vrais, qui se veulent transparents pour rassurer un consommateur toujours plus conscient des risques alimentaires. Une innovation porteuse de sens, pour soi, les autres, la planète !
Voir ce dossier

Les nouveautés vues au SIAL 2018

Les nouveautés vues au SIAL 2018

Tour d’horizon des nouveautés vues lors du SIAL 2018.

Tour d’horizon des nouveautés vues lors du SIAL 2018, salon international de l'alimentation : florilège d'innovations qui ouvrent l'esprit, cassent les codes et renouvellent les genres.
Voir ce dossier

Les réseaux sociaux : pourquoi et comment les utiliser?

Les réseaux sociaux : pourquoi et comment les utiliser?

Les réseaux sociaux : vitrine indispensable pour se faire connaître.

Artisans, ne faites pas l’impasse sur les réseaux sociaux. Vitrine indispensable pour se faire connaître, rassurer ses futurs clients et fidéliser ses clients, les réseaux sociaux sont aussi nécessaires pour développer son business. Comment choisir le ou les réseaux sociaux adaptés à son entreprise ?
Voir ce dossier

Les français fous de pâtisserie

Les français fous de pâtisserie

Les sondages le confirment, les Français sont fous de pâtisserie !

Les sondages le confirment, les Français sont fous de pâtisserie ! Quelle soit «faite maison » ou réalisée par un artisan, la pâtisserie est une source de plaisir abordable, une valeur refuge entre nostalgie de l’enfance et art de vivre à la française.
Voir ce dossier

La charcuterie artisanale : état des lieux et opportunités

La charcuterie artisanale : état des lieux et opportunités

Pour la 1ère fois, le secteur de la charcuterie artisanale bénéficie d’une

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, les artisans charcutiers doivent innover pour s’adapter à ces évolutions. Pour la première fois, le secteur de la charcuterie artisanale bénéficie d’une étude prospective qui lui est entièrement dédiée.
Voir ce dossier

Entreprises du Patrimoine Vivant : l’excellence des savoir-faire français !

Entreprises du Patrimoine Vivant : l’excellence des savoir-faire français !

Le label EPV est aussi ouvert aux métiers de bouche.

Pour la première fois, les entreprises peuvent prétendre à une distinction d’État qui est une reconnaissance de leurs savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Le label « Entreprise du Patrimoine Vivant » n’est pas seulement réservé aux métiers d’art, les entreprises des métiers de bouche peuvent aussi y prétendre. Pourquoi pas la vôtre ?
Voir ce dossier

Snacking : le nouvel eldorado des artisans métiers de bouche !

Snacking : le nouvel eldorado des artisans métiers de bouche !

Comment adapter l’offre artisanale au marché du snacking ?

Le snacking, toujours en forte croissance, peut être générateur de chiffre d'affaires supplémentaires pour les artisans des métiers de bouche. Certains, comme les boulangers, l'ont bien compris, d'autres tardent à proposer une offre snacking. Comment adapter l’offre artisanale au marché du snacking ? Quelles sont les clés du succès sur ce marché ? Les chiffres du marché du snacking en 2017.
Voir ce dossier

Le marché du fromage : les crémiers-fromagers et les nouvelles tendances

Le marché du fromage : les crémiers-fromagers et les nouvelles tendances

Le fromage est désormais plébiscité de l’apéritif jusqu’à la fin du repas.

Le regard des français sur le fromage change. Les nouvelles tendances alimentaires remettent le fromage et les crémiers-fromagers sur le devant de la scène et offrent de multiples possibilités.
Voir ce dossier

Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent tirer profit de ce phénomène?

Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent tirer profit de ce phénomène?

Zoom sur les nouvelles habitudes de consommation : le flexitarisme et le re

Zoom sur les nouvelles habitudes de consommation : le flexitarisme et de manière plus large le retour au naturel. L’artisanat a tout intérêt à faire évoluer son offre en ce sens, pour se positionner sur un marché qui se renforce d’année en année. Comment les artisans bouchers, charcutiers-traiteurs et les boulangers-pâtissiers, glaciers peuvent-ils adapter leur offre pour profiter de ce phénomène ?
Voir ce dossier

Le marché de la bière artisanale en plein essor

Le marché de la bière artisanale en plein essor

La bière artisanale est un secteur en pleine expansion.

Phénomène récent, mais en plein essor, le développement de brasseries artisanales se généralise en France. Et la Nouvelle-Aquitaine n'est pas en reste. La bière artisanale est un secteur en pleine expansion.
Voir ce dossier

Etude sur le marché du pain

Etude sur le marché du pain

95 % des français achètent leur pain en boulangerie artisanale

95 % des français achètent leur pain en boulangerie artisanale. Quelles sont les raisons qui poussent les consommateurs à aller dans une boulangerie artisanale ? Comment est perçu l’artisan boulanger ? Quels sont ses atouts ? Quelles sont les attentes des consommateurs ?
Voir ce dossier

Quelles évolutions dans l’assiette des français ?

Quelles évolutions dans l’assiette des français ?

Evolution des habitudes et modes de consommation de la population française

Résultats d'une étude sur l'évolution des habitudes et modes de consommation de la population française et présentation de nouveaux enjeux en matière de sécurité sanitaire et de nutrition.
Voir ce dossier

Les techniques pour mieux vendre

Les techniques pour mieux vendre

Pour vendre plus en magasin, utiliser les techniques du merchandising !

Pour vendre plus et mieux en magasin, des techniques existent : il s’agit du merchandising. Ces techniques sont très utilisées par la grande distribution mais souvent négligées par les commerces de proximité alors qu’elles permettent, pourtant, de mettre en avant certains produits et de doper les ventes !
Voir ce dossier

La place de la viande dans l’alimentation française

La place de la viande dans l’alimentation française

Dans l’alimentation française, la viande a une image très ambivalente

Dans l’alimentation française actuelle, la viande a une image particulièrement ambivalente. Quelle est la consommation de viande en France ? Pourquoi la viande bio est-elle de plus en plus plébiscitée ? Et quelle est l'importance de la filière viande en Nouvelle-Aquitaine ?
Voir ce dossier

Les tendances alimentaires de demain : des opportunités pour l’artisanat !

Les tendances alimentaires de demain : des opportunités pour l’artisanat !

Artisans, adaptez votre offre pour répondre aux tendances de demain !

Artisans, découvrez les 16 tendances alimentaires pour 2025 et les opportunités qu’elles présentent pour vous. Adaptez ainsi votre offre de produits et de services pour répondre aux tendances de demain !
Voir ce dossier

Les commerces de proximité face à la révolution numérique

Les commerces de proximité face à la révolution numérique

Comment le commerce local peut-il s’adapter au consommateur connecté ?

En parallèle de l'attrait pour le commerce numérique, les Français sont de plus en plus attirés par le commerce local dont les caractéristiques sont pourtant à l’opposé du monde numérique : proximité, humanité et instantanéité. Comment le commerce local peut-il s’adapter à ce consommateur connecté tout en gardant ses spécificités ?
Voir ce dossier

L’apéritif : un marché à conquérir

L’apéritif : un marché à conquérir

Le marché des produits apéritifs est en pleine expansion

Le marché des produits apéritifs, en pleine croissance, représente une véritable opportunité pour les artisans de l’alimentaire.
Voir ce dossier

Le repas des fêtes de fin d’année : tout savoir !

Le repas des fêtes de fin d’année : tout savoir !

Mieux comprendre les préparatifs et comportements pour les repas de fêtes

Une étude a été réalisée afin de mieux comprendre les préparatifs et les comportements des consommateurs autour du repas des fêtes de fin d’année.
Voir ce dossier

Ne passez pas à côté du M-commerce !

Ne passez pas à côté du M-commerce !

Vous connaissiez le E-commerce, désormais il faut penser M-commerce !

Vous connaissiez le E-commerce, désormais il faut penser M-commerce ! Le mobile est devenu indispensable et est désormais un canal de vente à part entière. Il constitue une véritable opportunité de développement !
Voir ce dossier

Les tendances alimentaires en 2016

Les tendances alimentaires en 2016

Les tendances alimentaires de 2016 autour de 4 grands axes

Les tendances alimentaires de 2016 autour de 4 grands axes et 13 sous-tendances illustrées par une sélection des innovations présentées au SIAL Paris 2016.
Voir ce dossier

Engouement pour le Cake Design !

Engouement pour le Cake Design !

La tendance est au gâteau avec une décoration poussée à l’extrême

Le cake design ou pâtisserie créative connait un succès grandissant en France et s’impose de plus en plus pour célébrer un évènement. La tendance est au gâteau avec une décoration poussée à l’extrême, qui ne ressemble à aucun autre. La personnalisation est le maître mot. Le cake design est en cours de devenir LA norme en matière de pâtisserie !
Voir ce dossier

Les artisans des métiers de bouche et les produits « sans »

Les artisans des métiers de bouche et les produits « sans »

Pour satisfaire les consommateurs, les artisans font évoluer leurs produits

Les artisans des métiers de bouche s’adaptent aux nouvelles tendances de consommation et aux allergies alimentaires en proposant des produits « sans » : sans gluten, sans colorants, sans additifs, avec moins de sucres, moins de sel, moins de matières grasses…
Voir ce dossier

Du gaspillage alimentaire à tous les étages !

Du gaspillage alimentaire à tous les étages !

Etat des lieux des pertes et gaspillages alimentaires en France

Au total, ce sont 10 millions de tonnes de produits qui sont perdus et gaspillés pour l’alimentation humaine par an en France soit 16 milliards d’euros ! Etat des lieux des pertes et gaspillages alimentaires à chaque étape de la chaîne alimentaire.
Voir ce dossier

Les crémiers-fromagers : mieux les connaitre !

Les crémiers-fromagers : mieux les connaitre !

Zoom sur ce métier qui bénéficie depuis peu du statut d'artisan.

Les français et le pain

Les français et le pain

Un amour du pain toujours intact, mais de nouvelles exigences ...

La société change, le profil des consommateurs évolue et avec eux la manière de manger du pain. L'étude "Les Français et le pain" souligne la nécessaire adaptation des professionnels de la boulangerie aux attentes des consommateurs. Face à la multiplication des acteurs sur le marché de la boulangerie, l’artisan boulanger doit savoir entendre les messages du terrain et adapter son offre aux usages, lieux et attentes des français d’aujourd’hui.
Voir ce dossier

Le financement participatif (crowdfunding) : comment ça marche?

Le financement participatif (crowdfunding) : comment ça marche?

Le financement participatif : comment ça marche ?

Tout le monde en parle, mais comment ça marche ? Le financement participatif (ou crowdfunding = financement par la foule), est un mécanisme de financement qui permet de récolter des fonds auprès du grand public en vue de financer un projet. Comment se lancer dans le crowdfunding ? Des artisans des métiers de bouche de la région se sont déjà lancés dans l'aventure !
Voir ce dossier

Snacking: quelles opportunités pour les boulangeries-pâtisseries?

Snacking: quelles opportunités pour les boulangeries-pâtisseries?

Le développement du snacking représente une opportunité pour la boulangerie

Le développement du snacking représente une opportunité pour la boulangerie-pâtisserie à condition de développer une offre adaptée.
Voir ce dossier

50 ans de consommation alimentaire des Français

50 ans de consommation alimentaire des Français

En 50 ans, la consommation alimentaire a subi de nombreux bouleversements.

En cinquante ans, la consommation alimentaire des Français a subi de nombreux bouleversements. Une étude de l’INSEE revient sur cinquante ans de consommation alimentaire en France et observe des changements dans les pratiques alimentaires et la composition du panier alimentaire.
Voir ce dossier

Faites de l’économie collaborative une opportunité pour votre entreprise!

Faites de l’économie collaborative une opportunité pour votre entreprise!

Comment anticiper le développement de la consommation collaborative ?

Partage, échange, troc, achat groupé, location entre particuliers… on assiste à un véritable engouement pour de nouveaux modèles de consommation reposant sur l’accès à des biens et des services, plutôt que sur leur acquisition et sur la réduction des intermédiaires entre producteur et consommateur. Bien plus qu’un phénomène de mode, la consommation collaborative ou économie du partage est une tendance durable appelée à s’imposer et qui bouscule les acteurs traditionnels
Voir ce dossier

Impression 3D : futur de l’alimentation ?

Impression 3D : futur de l’alimentation ?

Les prouesses de l’impression 3D séduisent l'alimentaire.

Les prouesses de l’impression 3D ne cessent de séduire l’industrie et l’agroalimentaire ne fait pas exception. L'impression culinaire ou alimentaire, qui semble souvent sortie tout droit d'un film de science-fiction, fait beaucoup parler. L’étendue des possibles est hallucinante!
Voir ce dossier

Je réponds à une commande publique

Je réponds à une commande publique

Exemple en boulangerie avec un mémento rédigé par l'INBP

Le paiement sans contact

Le paiement sans contact

Une évolution forte pour les commerces de proximité

Le Foodpairing: la créativité pour de nouvelles recettes!

Le Foodpairing: la créativité pour de nouvelles recettes!

Innovez grâce à cette technique d'association de goûts !

Les food trucks ou commerces itinérants

Les food trucks ou commerces itinérants

Les camions ambulants, inspiré des « food trucks » américains, débarquent!

Hausse de la TVA depuis le 1er janvier 2014

Hausse de la TVA depuis le 1er janvier 2014

Quels taux de TVA appliquer à mes produits?

Un guide pour les livraisons de repas à domicile chez les personnes âgées

Un guide pour les livraisons de repas à domicile chez les personnes âgées

Devenez un acteur majeur de ce marché !

Réduction du gaspillage alimentaire

Réduction du gaspillage alimentaire

Un véritable enjeu de société

Le magasin connecté : de nouvelles opportunités !

Le magasin connecté : de nouvelles opportunités !

Suivez le mouvement !