Revue de Presse des Métiers de Bouche n°80

 du 24/02 au 15/02/18

Actualités locales des Métiers de Bouche

Réunion de Lo Toupi do Gourmands en Corrèze. Il y a 15 ans, 35 producteurs fermiers de palmipèdes du Limousin se sont réunis pour créer la marque «Lo Toupi do Gourmands». Pour la première fois depuis 4 ans (à cause des différents épisodes de grippe aviaire) ils se sont retrouvés en Corrèze pour une réunion de dégustation des produits afin d’en vérifier la similarité.
La Montagne Tulle 15/03/18

Maintenir ou non la frairie des Petits-Ventres à Limoges ? Suite à l’incendie de la rue de la Boucherie, la frairie des petits-ventres, rendez-vous emblématique du quartier à l’automne, ne pourra se dérouler à l’emplacement habituel. Les limougeauds sont favorables à son maintien, la mairie est en discussion avec les commerçants pour l’organiser éventuellement ailleurs.
Le Populaire Haute-Vienne – 15/03/18

Haute-Vienne: bientôt des produits laitiers estampillés « 87 dans l’assiette ». L’association « le 87 dans l’assiette » qui regroupe des éleveurs bovins haut-viennois qui travaillent en circuit court, fête son premier anniversaire. Elle se porte bien et va même élargir sa gamme de produits en accueillant des producteurs laitiers. Aujourd’hui, 5 grandes enseignes de distribution de Limoges et des alentours commercialisent de la viande estampillée « le 87 dans l’assiette », gage de production locale et de meilleure rémunération pour les éleveurs.
France Bleu Limousin – 14/03/18

Too Good to go s’installe à Limoges. Depuis fin 2017, l’appli «Too Good to go» séduit progressivement les limougeauds. A ce jour 16 commerçants proposent leurs invendus à prix cassés en fin de journée. Au total 2.500 repas ont été «sauvés» des poubelles depuis le début de l’année.
Le Populaire Haute-Vienne – 14/03/18
France 3 Nouvelle-Aquitaine – 15/03/18

Rénovation des halles de Limoges : les commerçants déménageront fin avril. Retardés par la découverte d’amiante et de plomb, les travaux des halles centrales doivent débuter en mai. Le maire a annoncé hier aux commerçants que leur déménagement sous une structure temporaire se ferait du 21 au 26 avril.
Le Populaire Haute-Vienne – 14/03/18
France 3 Nouvelle-Aquitaine – 13/03/18

Boucherie EPV et connectée à St-Yrieix-la-Perche (87). La boucherie-charcuterie de Laurent Barris vient d’être labellisée «Entreprise du patrimoine vivant». Le label sera remis le 19 mars. Cette première boucherie labellisée EPV en Nouvelle-Aquitaine dispose d’un site internet où il vend ses produits aux «expatriés» du Limousin.
Le Populaire/La Montagne (toutes éditions) 14/03/18

Dordogne : Tony Gory, meilleur apprenti charcutier-traiteur de France. Apprenti charcutier-traiteur dans l’entreprise artisanale « Lard du Goût » de Loïc Gouraud à Saint Pardoux la Rivière (24), Tony Gory est reparti du concours avec la médaille d’or.
France Bleu – 13/03/18

Déménagement du marché de Pâques à Limoges. Les 23 et 24 mars, le marché de Pâques organisé par la CMA et la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne aura lieu cette année au jardin d’Orsay au lieu de la place de la Motte.
Le Populaire (Haute-Vienne) 10/03/18
Info magazine Haute-Vienne 13/03/18

Un nouveau centre d’engraissement pour bovins en projet en Creuse. Une ferme collective pourrait voir le jour en 2020 dans le nord de la Creuse, sur le territoire de la communauté de communes des Portes de la Creuse en Marche. L’objectif des éleveurs est d’engraisser leurs bovins sur place, plutôt que de les envoyer en Italie, en Espagne ou en Allemagne. 45 agriculteurs ont déjà décidé de se regrouper. En Haute-Vienne, des éleveurs ont choisi voilà 4 ans de créer plutôt des centres d’engraissement de petite taille. Ils ont fait des émules.
La Montagne Creuse – 12/03/18

Circuits-courts au Gaec Rimareix-Menier. A Aubusson, le Gaec Rimareix-Menier a ouvert une boucherie où est commercialisée la viande qu’il produit. Les bouchers sont salariés et l’entreprise est associée à la plateforme Agrilocal 23.
La Montagne Creuse 10/03/18
boucherie-rimanreixmenier.fr – mars 2018

Le meilleur croissant au beurre Isigny est haut-viennois. Célia Bonnet du CFA du Moulin Rabaud à Limoges, a remporté la sélection Auvergne-Limousin du concours du meilleur croissant au beurre d’Isigny AOP. Elle disputera la finale nationale à Caen le 16 mai.
L’Echo (toutes éditions) 09/03/18
France 3 Nouvelle-Aquitaine – 07/03/18

Boucherie à Rosiers-d’Egletons (19). Une nouvelle boucherie ouvrira le 13 mars.
La Montagne Tulle – 08/03/18

Simon Derouault, nouveau boulanger-pâtissier à Bénévent-l’Abbaye et à Marsac (23). Il n’y avait plus de pâtisserie dans ces communes creusoises mais Simon Derouault, nouveau boulanger-pâtissier fraîchement installé, prépare ses chocolats de Pâques. Depuis janvier, il assure la production et la vente sur deux sites différents. Ses chocolats sont confectionnés à Bénévent-l’Abbaye, le reste de sa production (gâteaux, pains et petite restauration), à Marsac. Il a créé 4 emplois
L’Echo Creuse 08/03/18
Le Populaire (toutes éditions) – 09/03/18

Épicerie ambulante à Albussac (19). Basé à Albussac, commerçant ambulant, Stéphane Samson a repris les tournées de l’Épicerie Albussacoise depuis 4 ans.
La Montagne Tulle 07/03/18

Coudert l’unique glacier de Limoges célèbre ses 68 ans dans le métier ! A Limoges, Michèle et Robert Coudert sont glaciers, les seuls de la ville. A 83 ans, Robert fête ses 68 ans de métier et ne parle pas encore de retraite.
Le Populaire Haute-Vienne – 07/03/18

Animaux et produits corréziens primés au Salon de l’Agriculture. Outre des bovins de race limousine et Salers, les liqueurs de la distillerie Bellet (châtaigne et verveine) et de la distillerie des Terres Rouges (gentiane), la terrine marbre au foie canard de la SARL Gourmet Corrézien et le cantal entre-deux et le cantal vieux de la Laiterie fromagerie Duroux ont été primés.
L’Echo Corrèze 28/02/18

Tournées boulangères à Beynat (19). La boulangerie Capelas, installée à Beynat, assure également 2 tournées quotidiennes 5 jours sur 7.
La Montagne Brive – 03/03/18

Créer le premier fromage bleu de Corrèze : le pari réussi d’une jeune agricultrice de Neuvic. Fille d’éleveurs, Cécile Reymond s’est lancé un défi en 2015 : créer le premier fromage bleu du département pour diversifier l’activité de l’exploitation familiale. Aujourd’hui, elle écoule 3 500 “Bleus de Fontloube” chaque année, et en tire un revenu suffisant pour vivre.
France 3 Nouvelle-Aquitaine – 05/03/18

En Limousin, le marché des food trucks est en plein boom. En Limousin, une quinzaine de food trucks proposent leurs spécialités, regroupés au sein de l’association «Yes We Trucks». A Limoges, une douzaine de food trucks se répartissent les places réglementées par la mairie et d’autres proposées sur les parkings des entreprises. Les food trucks limousins profitent de l’engouement pour la cuisine de rue et travaillent parfois ensemble sur différentes manifestations. Un festival «cuisine de rue» aura lieu à Limoges du 27 au 30 juin.
Le Populaire/La Montagne (toutes éditions) 05/03/18

Amatrices affirmées de viande : les bouchères Bach, « Artisans Gourmands » à Brive, posent parmi les “filles à côtelettes”. Ce “club gourmand des filles qui aiment la viande” s’est constitué à l’occasion du salon de l’agriculture à Paris. Au milieu des personnalités telles qu’Anggun, Lola Dewaere ou Delphine Depardieu, il y a les soeurs Bach, de Brive. Elles sont pétillantes, jumelles et bouchères.
France Bleu Limousin – 04/03/18

Liqueurs Bellet médaillées au Salon International de l’Agriculture (SIA). A Brive, l’entreprise Liqueurs Bellet ramène 2 médailles d’argent du SIA pour la verveine à 30° et la châtaigne. Participant au SIA depuis 5 ans, l’entreprise estime que ces médailles sont une vraie plus-value pour sa production.
La Montagne Tulle 02/03/18

Drive fermier cherche fermiers en Creuse. A Gouzon, à l’occasion de son AG, l’association «A vendredi» est un drive fermier regroupant 14 producteurs et 300 clients inscrits. Le but est de mettre en valeur des produits locaux et biologiques pour la plupart. Créé en 2014, l’association qui dispose de 3 points de dépôt (à Chambon-sur-Voueize, Mainsat et Jarnages), cherche de nouveaux producteurs (notamment éleveurs de porc).
La Montagne Creuse 02/03/18

Un corrézien meilleur apprenti-boucher de Nouvelle Aquitaine. Fin janvier, Antoine Besse, jeune corrézien de 18 ans a obtenu le titre de meilleur apprenti-boucher de la région Nouvelle Aquitaine. Il participera en avril à la grande finale régionale. Une récompense pour lui, son établissement formateur et l’artisan chez qui il est en alternance.
cfa13vents.com – 27/02/18

Boucher incendiaire condamné à Brive (19). Le boucher qui avait intentionnellement mis le feu à sa propre boutique en octobre alors qu’il faisait face à des difficultés financières, a été condamné hier à 8 mois de prison avec sursis. Son affaire est aujourd’hui en liquidation judiciaire.
Le Populaire / La Montagne (toutes éditions) 02/03/18

Guy Salesse, boucher rue des Arènes à Limoges a reçu le Blason d’or du bœuf limousin lors du Salon International de l’Agriculture.
Le Populaire/La Montagne (toutes éditions) – 27/02/18

Réglementation / Process

Contre les perturbateurs endocriniens, des plateaux-repas en porcelaine dans les crèches de Limoges. Il s’agit d’éviter le contact avec les polluants qui peuvent migrer depuis les matières plastiques vers la nourriture. Pour concevoir les nouveaux plateaux en porcelaine, les enseignants du Lycée du Mas Jambost ont été mobilisés. Ils étudient la faisabilité des plateaux, de la texture à l’estampille. C’est un porcelainier haut-viennois qui sera ensuite chargé de la production.
France 3 Nouvelle-Aquitaine – 06/03/18

Les fluides R404 interdits en 2020. En 2020, l’utilisation des gaz fluorés avec un pouvoir de réchauffement global supérieur à 2500, et notamment le R404 seront interdits. Les fluides R404 sont actuellement utilisé pour remplacer le R22 interdit depuis 2010. Il est donc important d’anticiper son interdiction et de commencer à trouver des solutions alternatives avec votre frigoriste.
Charcuterie et Gastronomie n°431 – février 2018

Réaliser ses analyses microbiologiques. D’un point de vue réglementaire, le fabricant est dans l’obligation de réaliser des analyses microbiologiques et de respecter les critères microbiologiques définis par les textes. Ces analyses permettent aussi la détermination de la durée de vie des produits, ce qui est un véritable enjeu pour les professionnels du secteur de la charcuterie.
Charcuterie et Gastronomie n°431 – février 2018

Une version du Document Unique mise à jour pour les boucheries, avec les nouvelles réglementations. Ce document, grille d’autodiagnostic spécifique aux risques du métier est disponible auprès des syndicats départementaux de la CFBCT.
La Boucherie Française n°820 – février 2018

Le jambon cuit fait maison. Ce grand classique de la charcuterie se doit d’être savoureux à l’œil et en bouche pour votre réputation. Vendre son jambon cuit « fait maison » sera pour vos clients un gage de savoir-faire !
Charcuterie et Gastronomie n°431 – février 2018

Inaptitude physique du salarié : comment la gérer ? Dans cette situation très sensible, l’entreprise doit veiller à bien respecter les règles alors applicables, car une erreur peut couter cher ! Détails sur les règles et procédures à suivre face à la déclaration de l’inaptitude d’un salarié.
Charcuterie et Gastronomie n°431 – février 2018

Vrac alimentaire face au défi administratif. La montée en puissance de la vente en vrac (100 épiceries vrac en France pour 250 projets en cours de déploiement) doit composer avec la réglementation en matière d’emballage, assez stricte en matière de produits alimentaires protégés par IGP/AOP/AOC (l’emballage sur la zone de production est souvent obligatoire). Les vraqueurs misent sur une récente autorisation administrative sur l’huile d’olive pour faire boule de neige.
Les Echos 07/03/18

Une nouvelle signature pour la CFBCT. Depuis décembre dernier, la CFBCT s’est dotée d’une nouvelle signature « Artisan & Boucher un savoir-faire en héritage » afin de donner à la profession une identité visuelle forte.
La Boucherie Française n°820 – février 2018

Matières premières : bilan des évolutions de prix et prospectives sur les principaux produits phares (porc, vanille, saumon, volailles, sucre, œuf, céréales, huiles, beurre, cacao, café et viandes bovines).
Linéaires n°342 – janvier 2018

Pain : doper la teneur en fibres. Boulangers et meuniers, ainsi que l’Inra, travaillent à proposer des produits qui apportent la ration quotidienne préconisée pour les consommateurs, qui est de 30g/jour.
RIA n°795 – dec 2017

Nouvelles tendances

Les farines d’insectes arrivent à grand pas dans les fournils des boulangers. Riches en protéines et dotés de grandes qualités nutritives, les insectes sont tout autant bénéfiques d’un point de vue économique qu’environnemental. La 1ère baguette aux grillons est lancée par un boulanger à Montluçon (03). Sur une base de baguette de tradition, il introduit des grillons broyés dans son levain et d’autres entiers. Il rajoute de l’huile de colza parfumé. Le pain a un goût de fruits secs grillés. Il la commercialise tous les samedis et le succès est au rendez-vous. Un burger aux insectes est proposé à Strasbourg. La Finlande est le 1er pays d’Europe à fabriquer du pain à base de grillons….
Les Nouvelles de la Boulangerie Pâtisserie n°952 – 15/02/18

La baguette « l’insolite » spécialement créée par l’INBP pour la Fête du Pain du 14 au 20 mai. Elle répond aux attentes des consommateurs avec un apport nutritionnel intéressant en fibres, vitamines et minéraux. Elle se démarque par son goût original et atypique et le joli mouvement ondulé de sa grigne.
Les Nouvelles de la Boulangerie Pâtisserie n°952 – 15/02/18

Succès croissant de l’apéro. Alors qu’entrées et desserts perdent du terrain dans les repas des français, l’apéro connaît un succès croissant. Symbole de partage et de convivialité, il rentre dans leur quotidien avec un contenu qui évolue. Les produits salés restent les piliers mais les offres frais s’y invitent de plus en plus souvent. Les ventes de fromages apéro augmentent.
Linéaires n°342 – janvier 2018

Nouvel engouement pour la fabrication de pain en grande surface. La grande distribution utilise des techniques et outils pour redorer le blason du « pain de supermarché ». Tour d’horizon des pratiques.
Linéaires n°342 – janvier 2018

Snacking : le débouché des métiers de bouche ? 40 % du chiffre d’affaires des boulangeries traditionnelles serait généré via l’activité snacking. Les autres commerces sont en retard sur la vente à emporter. Les artisans ont pourtant une carte à jouer car ils jouissent d’une légitimité sur leurs produits de base.
Linéaires n°342 – janvier 2018

Boulangerie : l’industrie se réinvente. La boulangerie industrielle monte en gamme dans un marché qui se réorganise, poussé par le développement du snacking et de nouveaux réseaux, tout en poursuivant son essor international où la baguette française reste un gage de qualité. L’offre industrielle en pain bio se développe. Etude sur la consommation de pain en France. Focus sur Feuillette, réseau prospère de boulangeries artisanales.
RIA n°796 – janvier 2018

Le burger : une succes story à la française ? Star des stars, du fast-food junkie aux plus grands palaces et restaurants étoilés en passant par les bistrots et bars les plus simples, le burger est devenu en quelques années un vrai phénomène de société.
Charcuterie et Gastronomie n°431 – février 2018

Étude sur les lieux d’achat du pain réalisée par la confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française. Le 1er lieu d’achat de pain frais est de très loin la boulangerie artisanale pour 95,3 % des sondés. Néanmoins, 47 % achètent aussi leur pain en supermarchés et 20 % dans les chaines de points chauds.
Le boulanger-pâtissier corrézien – décembre 20017

Logo Header Menu