Revue de Presse des Métiers de Bouche n°79

 du 03/02 au 23/06/15

Actualités locales des Métiers de Bouche

Salon de l’agriculture : la Nouvelle-Aquitaine vante sa carte gastronomie et son art de vivre. La Porcelaine de Limoges sera présente. Différents espaces de promotion seront proposés : un espace de vente de fromages de chèvre (Poitou-Charentes et cabécou du Périgord), un espace pour le beurre du Charentes-Poitou, un espace boucherie et un espace d’animations culinaires. Les produits régionaux seront mis à l’honneur dans le restaurant tenu par le chef limougeaud Laurent Butot. Comme l’an dernier, le « Limousine Truck » de Blason Prestige tentera de séduire les jeunes consommateurs avec ses sandwichs aux viandes label rouge.
La Montagne (toutes éditions) 22/02/18
aqui.fr – 13/02/18

Food-truck mort-né à St-Vaury (23). A Saint-Vaury, sur l’aire de l’Espérance, Elodie Segons souhaite installer un food-truck des 2 côtés de la RN145 où stationnent de nombreux poids-lourds. La Dirco de Limoges veut expérimenter les food-trucks sur les aires de repos, mais à Nouhant, pas à St-Vaury ce qui condamne le projet d’Elodie Segons.
La Montagne Creuse – 22/02/18

Traiteurs limousins en concours. Les 28 et 29 janvier, Simon Burgalières et Eric Gaudit ont participé (sans être retenus) à la sélection France pour le concours du meilleur traiteur du monde, la Catering Cup qui sera organisée en 2019. Ils attribuent leur quatrième place (sur 4 équipes) au manque d’expérience et de temps qui les a pénalisés.
Le Populaire Haute-Vienne – 21/02/18

Apprentie au CFA à Tulle, Cécile Vieban, native d’Ussel (19) est sélectionnée pour la finale régionale du championnat de France du dessert. Le 28 février, à Chamalières elle proposera un dessert élaboré à partir d’un légume pour tenter de décrocher sa place en finale nationale.
La Montagne Tulle – 21/02/18

Fruits secs, noix et noisettes torréfiés en Haute-Vienne. A Bussière-Galant (87), Eric Vignols (torréfaction d’arachides et fruits secs) travaille de façon artisanale et propose à une clientèle de professionnels une gamme de produits de qualité peu salés pour l’apéritif.
Actions n°176 – CCI Haute-Vienne – février 2018 – page 6

Succès continu du marché de la Souterraine (23). Le marché du samedi matin créé il y a 6 ans regroupe une vingtaine de producteurs et attire une clientèle d’habitués. L’installation des halles en 2014 lui a donné un cachet supplémentaire. Le marché de La Souterraine participe au concours du plus beau marché de France organisé par TF1 et la Montagne.
La Montagne Creuse 20/02/18

Présélections Olympiades des Métiers à Limoges. A Limoges, les présélections régionales pour les Olympiades des métiers en technologies automobile, boulangerie et coiffure ont eu lieu les 1er, 2 et 12 février. Les finales régionales auront lieu à Bordeaux les 23 et 24 mars.
Le Populaire Haute-Vienne – 17/02/18

Crowdfunding pour la Maison de la flognarde, à Marcillac-la-Croisille (19). Renaud Andrieu souhaite créer une Maison de la flognarde. Il a lancé un appel au financement participatif pour mener à bien son projet.
La Montagne Tulle – 14/02/18
Plateforme de crowdfunding Ulule

Retour de « La Cerise sur le Gâteau » dans ses murs, à Limoges. Après les travaux de l’avenue de Louyat, la boulangerie-pâtisserie La Cerise sur le Gâteau retrouve sa boutique.
Le Populaire Haute-Vienne 14/02/18

Magasins de producteurs en plein boom. En Nouvelle-Aquitaine, on compte 62 magasins de producteurs. Le concept séduit de plus en plus. Le 16 janvier, Poitiers accueillait une rencontre nationale dédiée au sujet.
lepetiteeconomiste.com – 16/01/18
Les Echos – 12/02/18

A Limoges, la boulangerie « Petite Luna » de Cédrick le Coler est reprise par François Cyprien qui l’a rebaptisée «Les gourmandises de Chloé».
Le Populaire Haute-Vienne 14/02/18

Marché de Pâques à Limoges les 23 et 24 mars. La Chambre de Métiers et de l’Artisanat et la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne co-organisent pour la 16ème édition le Marché de Pâques, en partenariat avec la Ville de Limoges. Cette année, ce sont plus de cinquante producteurs éleveurs et artisans qui seront rassemblés.
artisanat-nouvelle-aquitaine.fr – 13/02/18

A Limoges, les quatre marchés organisés par les chambres consulaires déménagent de la place de la Motte au jardin d’Orsay, du fait des travaux aux Halles centrales. Avec ses partenaires de la Chambre d’agriculture et de la CCI, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Haute-Vienne organise 4 marchés par an : Pâques (23 mars), Bière pain et fromage (15 juin), marché du goût (13 octobre) et marché de Noël (13 décembre) plus l’animation « Un soir rue Haute-Vienne » (5 juillet).
Le Populaire Haute-Vienne 13/02/18

Circuits courts : certains producteurs jettent l’éponge. Les circuits courts ont le vent en poupe auprès des consommateurs, mais ce n’est pas la panacée. En Creuse, le conseil départemental a mis en place Agriclocal23, interface entre producteurs et acheteurs. Certains producteurs pensaient y trouver de nouveaux débouchés, mais ce n’est pas si simple.
France 3 Nouvelle-Aquitaine – 13/02/18

Le chef François Mouly se met en boîte et propose des plats cuisinés à emporter. A Limoges, François Mouly, propriétaire du Bistrot Gourmand et des Tables du Bistrot, propose désormais des plats cuisinés en conserve, commercialisés dans un ancien bus baptisé «L’Epicerie Mouly», à Limoges.
Le Populaire Haute-Vienne 14/02/18

Boulangerie-pâtisserie-épicerie à reprendre à Goulles (19), à partir du 30 juin. Alain Veyssiere, ancien boulanger et propriétaire du site du fournil actuel, a informé les élus municipaux du départ de son locataire et exploitant actuel, Laurent Perrotin, à partir du 30 juin prochain. Le maire de Goulles a confirmé la forte volonté de son conseil de rendre attractive une possibilité de reprise.
La Montagne Tulle – 08/02/18

A Limoges, la Poissonnerie de l’île de Ré s’agrandit. Eric Lansecot, le propriétaire de la « Poissonnerie de l’île de Ré » aux halles vient d’ouvrir un nouvel espace commercial, rue Lansecot (espace ouvert les après-midi).
Le Populaire Haute-Vienne 07/02/18

La charcuterie Barris de Saint-Yrieix distinguée par le label Entreprise du patrimoine vivant (EPV). Une belle reconnaissance pour la boucherie charcuterie Barris à St-Yrieix-la-Perche qui allie tradition et créativité. Elle vient d’être couronnée par le label « Entreprise du patrimoine vivant ». C’est la première en Nouvelle Aquitaine à recevoir cette distinction dans ce corps de métier.
France Bleu Limousin – 06/02/18

En Limousin, 6 marchés ont été retenus dans le cadre du concours «Plus beau marché de France» organisé par TF1 et la PQR : Brive, Objat, La Souterraine, Felletin, Limoges-Place Marceau et Panazol.
Le Populaire Haute-Vienne – 05/02/18

Les bouchers de la Haute-Vienne misent sur la formation. A Limoges, le Groupement des professionnels de la boucherie de la Haute-Vienne souhaite mettre la formation (initiale et continue) au centre du métier. En octobre, dans le cadre des 5e Journées limousines un grand concours d’apprentis bouchers sera organisé à Limoges.
Le Populaire Haute-Vienne – 05//02/18

Un Gaec de Neuvic (19) lance le Bleu de Fontloube, le premier fromage bleu corrézien. Sur la commune de Neuvic (19), Cécile Reymond et sa mère Catherine, ont décidé de créer un Gaec et avec l’appui des techniciens de la Chambre d’agriculture et les conseils avisés du CFPPA d’Aurillac (Centre de formation professionnel pour adultes), elles ont choisi la voie de la transformation laitière en créant de toutes pièces un fromage qui n’existait pas sur le marché corrézien, le « bleu de Fontloube ». Un plan de financement participatif sur la plateforme Miimosa leur a permis d’acheter le matériel nécessaire pour la fabrication de la tome à raclette.
La Montagne Tulle 04/02/18

Réglementation / Process

Lancement de la marque collective « profession brasseur » par le syndicat professionnel des Brasseurs de France pour promouvoir la bière française de qualité. Cette marque collective est le fruit de deux années de travail des brasseurs français pour défendre leurs terroirs, leurs spécificités et leur tradition. Pour obtenir le logo « Profession brasseur », le producteur devra, entre autres, certifier que sa bière a été produite, brassée et conditionnée dans une brasserie française. Il devra également « respecter les règles d’hygiène et de traçabilité, contrôler les matières premières et le produit aux différentes étapes de la production ». Au total, le cahier des charges contient pas moins de 420 critères d’évaluation. A ce jour, 21 brasseries ont fait acte de candidature, dont 2 de Nouvelle-Aquitaine.
brasseurs-de-France.com – février 2018
Sud Ouest 20/02/18

Projet de classement de la baguette au Patrimoine mondial de l’Unesco. Le président de la Confédération nationale des boulangers, boulangers-patissiers français (CNBPF), Dominique Anract, a soumis le 12 janvier 2018 au Président de la République, Emmanuel Macron, le projet du classement de la baguette française au Patrimoine immatériel de l’Unesco. Il a reçu dans sa démarche le soutien du Président de la République. L’U2P a apporté son soutien à cette initiative.
CNBPF – 12/01/2018
U2P – 22/01/2018

La DGCCRF alerte sur les agissements de personnes qui utilisent le nom de la DGCCRF à des fins malveillantes. L’usurpateur envoie à sa victime un courriel en se faisant passer pour la DGCCRF et invite le consommateur ou le professionnel à procéder à un virement bancaire pour débloquer un faux remboursement administratif, régler une amende ou acquérir un bien ou un service fictif.
economie.gouv.fr – 15/02/18

Charcuteries et nitrites : stop à l’acharnement. Dans une tribune, Bernard Vallat, Président de la Fédération Française des Industriels Charcutiers, Traiteurs, Transformateurs de Viandes (FICT) rappelle que l’utilisation des nitrites ne présente pas, selon un avis récent de l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments de juin 2017, de danger pour la santé des consommateurs aux quantités préconisées dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée, et que 70 % des nitrites ingérés via l’alimentation proviennent des légumes. Le procès fait aux charcuteries est donc totalement déséquilibré. Il rappelle également que les charcutiers artisans et industriels français s’imposent eux-mêmes des quantités de nitrites au moins 20% inférieures aux taux légaux en se référant pour cela au Code des Usages de la charcuterie, dont le respect est contrôlé par la DGCCRF.
fict.fr – 05/02/18

Une étude française lie plats industriels et risque de cancer. L’étude NutriNet-Santé, réalisée de 2009 à 2017, conclue que la consommation d’aliments ultratransformés a été associée avec un risque global plus élevé de cancer et de cancer du sein. Les aliments ultra-transformés (pains industriels, sucreries, céréales, boissons sucrées, viandes transformées – boulettes, nuggets, jambon avec additifs, etc, plats surgelés ou en barquette…) sont souvent caractérisés par une qualité nutritionnelle inférieure et la présence d’additifs alimentaires et de substances issues de l’emballage en contact avec les aliments et de composés formés au cours de la production et du stockage.
etude-nutrinet-sante.fr – 22/02/18
lepoint.fr – 15/02/18

Nouvelles tendances

Produits panés : une vraie bonne idée à saisir ? Même si la consommation de produits panés semble jouer la stabilité, voire la régression en hors domicile, ces derniers constituent encore une alternative attractive en magasin.
Charcuterie et Gastronomie n°430 – janvier 2018

Vaisselle cocktail en matériaux naturels. Plus chère mais plus « écocitoyenne », la vaisselle traiteur nouvelle génération réalisé en matériaux naturels décolle en France. Si elle sait séduire un grand nombre d’acteurs, elle n’a pas forcément que des avantages.
Charcuterie et Gastronomie n°430 – janvier 2018

Tour d’horizon des réseaux sociaux. Les réseaux sociaux peuvent être une véritable chance de communiquer sur son entreprise. Avant de se lancer, il vaut mieux les connaître : Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat, LinkedIn.
Charcuterie et Gastronomie n°430 – janvier 2018

Left Menu Icon