Retrait des MRS : réglementation

MRS

Suite à la détection d’un cas d’ESB classique sur un bovin français né en 2011, la France perd son statut OIE de pays à risque négligeable au regard de l’ESB et retrouve son statut antérieur (risque maîtrisé).

La liste des Matériels à Risque Spécifiés (MRS) pour l’espèce bovine étant dépendante du statut du pays de naissance et de provenance de l’animal, la liste des tissus considérés comme MRS pour les bovins abattus dans les abattoirs français est modifiée en conséquence.

Dans la mesure où la France n’est plus éligible au statut à risque négligeable au regard de l’ESB, les tissus suivants doivent dès à présent être considérés comme MRS :

  • Colonne vertébrale des bovins de plus de 30 mois, nés et/ou élevés en France.
  • Amygdales des bovins quel que soit leur âge, nés et/ou élevés en France.
  • Quatre derniers mètres de l’intestin grêle, cæcum et mésentère des bovins quel que soit leur âge, nés et/ou élevés en France.

Les carcasses pour lesquelles le retrait de la colonne vertébrale n’est pas exigé ont des étiquettes marquées à l’aide d’une bande bleue (bovin de moins de 30 mois, quel que soit son pays de naissance et de provenance et bovin de plus de 30 mois, né et élevé dans un Etat membre de statut à risque négligeable).

Une instruction technique de la Direction Générale de l’Alimentation du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation reprend la liste des MRS bovins et actualise celle des MRS des petits ruminants (ovins et caprins), qui est allégée suite à l’entrée en vigueur au 30 juillet d’un nouveau règlement européen.

Pour détenir et désosser des bovins provenant de pays non classés en risque ESB négligeable (pas de bande bleue sur l’étiquette), il faut être en possession d’une autorisation de la Direction départementale en charge des services vétérinaires et respecter les conditions suivantes :

Un modèle est téléchargeable ici (voir appendice de l’annexe 5  de l’arrêté du 21 décembre 2009 consolidé au 03 septembre 2015 relatif aux règles sanitaires applicables aux activités de commerce de détail, d’entreposage et de transport de produits d’origine animale et denrées alimentaires en contenant).

Les artisans bouchers s’engagent à respecter le cahier des charges notamment à :

  • Utiliser du matériel adapté, identifiable et réservé au traitement des MRS.
  • Être équipé pour la pesée des MRS.
  • Disposer pour le stockage des déchets, de bacs étanches et d’un local réfrigéré ou frigorifique.
  • Pouvoir justifier de l’enlèvement de ces déchets par une entreprise spécialisée.
  • Être formé à l’hygiène.

Les conditions de fonctionnement à respecter sont les suivantes :

  1. Désossage avec le matériel dédié, des groupes de muscles par séquence.
  2. Déposer les os dans un bac hermétique clairement identifié par la mention « MRS » ou « Catégorie 1″ ou par un code couleur.
  3. Les os doivent être dénaturés à l’aide d’un colorant autorisé et cette opération doit être renouvelée à chaque nouveau dépôt d’os dans le bac.
  4. Le bac doit être stocké dans une enceinte frigorifique positive (ou négative selon les délais de conservation). Il est possible de conserver les MRS pendant 15 jours au froid positif n’excédant pas 10°C et pendant 1 mois au froid négatif.
  5. Les MRS sont évacués selon les modalités définies par la réglementation.
  6. Après chaque désossage, le matériel de travail et les outils de découpe sont nettoyés et désinfectés. Les outils sont par exemple laissés à tremper pendant 1 heure à température ambiante dans de l’eau de javel à 2% de chlore actif.

Un système de traçabilité doit permettre de faire le lien entre les carcasses contenant des MRS et les sous-produits de catégorie 1 générés.
Les factures doivent être classées par ordre chronologique d’arrivée, de même que les bons d’enlèvement des MRS.
Tous ces documents doivent être conservés pendant 3 ans.

Left Menu Icon