L’essor du local : de nouvelles opportunités pour les commerces de proximité

 

La tendance du « consommer local » et de l’origine France a pris un nouvel essor avec la pandémie du Covid-19. En effet, la crise sanitaire que nous avons vécue a bousculé nos habitudes de consommation et nos comportements alimentaires. Alors que le e-commerce a explosé, on a également assisté au retour des consommateurs vers les produits locaux et les commerces de proximité.

Ce « tournant local » va t-il perdurer ? Les artisans sauront-ils en profiter et prendre le virage du numérique pour satisfaire les nouvelles attentes des consommateurs accentuées par le confinement ?

De nouvelles habitudes de consommation et de nouvelles attentes depuis la crise sanitaire du Covid-19

Cette crise a été l’occasion de repenser leur façon de faire les courses, en privilégiant les circuits courts, les commerces de proximité, la vente directe auprès des producteurs locaux ou encore en achetant plus de produits bio.
(lire notre dossier « la crise du Covid-19 : de nouveaux comportements alimentaires ? » ).

Le confinement a créé de nouvelles habitudes de vie et de consommation, qu’aujourd’hui 77 % déclarent vouloir conserver, notamment chez les plus jeunes (88 % chez les moins de 35 ans ; 82 % chez les 35-49 ans). La période post-confinement a mis en avant de nouvelles attentes :
– un besoin de proximité et de convivialité : les consommateurs donnent désormais la priorité à la proximité et aux interactions sociales.
– une consommation guidée par le besoin de se faire plaisir,
– une consommation locale,
– la propension à la digitalisation. Le succès du Drive et du click & collect observé pendant le confinement va probablement perdurer. ¼ des Français (25%) déclarent vouloir utiliser d’avantage ce mode d’achat.

Si en début de confinement, les Français envisageaient la période de confinement d’avantage comme une parenthèse que comme une véritable rupture (57 % vs 43 %), la tendance s’est inversée en bout de course (53 % vs 47 %). La grande majorité des Français (67 %) a le sentiment que la vie d’après cette pandémie ne sera pas tout à fait celle d’avant. Les changements toucheront principalement la façon de consommer (52 %) et de travailler (55 %).

Plus de produits locaux et de circuits courts

Depuis le déconfinement, 43 % des consommateurs souhaitent consommer plus de produits français ou locaux quitte à payer plus cher. Cette volonté s’inscrit dans un mouvement de consommation plus responsable, déjà bien installée, qui consiste à consommer moins mais mieux. Avec la forte prise de conscience écologique qui a eu lieu en 2019, le confinement a poussé une partie de la population à revoir leurs priorités, à repenser leur manière de consommer.
Les Français sont en demande de produits de terroir, naturels, frais, de saison, cultivés ou fabriqués artisanalement au plus près de chez eux. Selon une récente étude d’OpinionWay, les Français sont désormais nombreux à privilégier les produits locaux (45%), made in France (39%) ou bio (29%).
Les circuits courts ont été largement plébiscités pendant cette période de crise. Les consommateurs y ont vu un moyen de soutenir les producteurs et artisans locaux et de se nourrir sainement. De plus, les circuits-courts permettent de rapprocher les producteurs des consommateurs que les grossistes et la grande distribution ont contribué à éloigner.

L’attrait des produits locaux conduit à développer de nouveaux comportements et de nouvelles opportunités pour les acteurs de l’économie locale et du terroir :

Le boom du fait-maison

Le besoin de transparence dans la composition et l’origine des aliments conduit les consommateurs à cultiver eux-mêmes leurs légumes (y compris sur les balcons en ville) mais aussi à transformer eux-mêmes.
Les français ont profité du confinement pour se remettre aux fourneaux et pour prendre soin de leur alimentation en cuisinant des repas équilibrés avec des produits de qualité, locaux et de saison.

La relance des marchés locaux

Aller faire ses courses au marché est redevenu tendance et permet de privilégier le contact avec les artisans ou producteurs, de poser des questions, de connaître l’histoire de leurs productions, de bénéficier de conseils, voire d’idées de recettes.
Preuve du regain d’intérêt envers ces marchés, la télévision s’est même penchée sur cette tendance avec son émission « le plus beau marché de France ».

L’approvisionnement en direct auprès des producteurs

Pendant la crise sanitaire, les producteurs locaux se sont mobilisés pour continuer à vendre leurs produits : drive à la ferme, réseaux de producteurs, Click & collect…. Les bonnes initiatives locales ont été nombreuses. Et les consommateurs ont répondu présents. Les commandes en drive fermier ont littéralement explosé, les producteurs ont même eu du mal à répondre à la demande.
Avec le déconfinement, une partie des consommateurs ont repris leurs habitudes, et les ventes en circuits courts ont chuté. Mais ces circuits de distribution, alternative à la grande distribution, ont profité de cette période pour se faire connaître, capter de nouveaux clients.
Sauront-ils garder leurs clients ?

La restauration 100 % locale

La restauration surfe aussi sur cette tendance du local et du terroir en proposant des menus de saison, des plats du terroir, du fait-maison avec des produits locaux…
Nombreux sont les restaurateurs qui mettent en avant les producteurs ou artisans locaux auprès desquels ils se fournissent.

Les produits bio

Qui dit consommer local, dit consommer de saison, et bio le plus souvent.
L’achat local et bio a été propulsé par la crise. Durant le confinement, près de 7 Français sur 10 ont acheté des produits biologiques : 8 % étaient de nouveaux acheteurs et 61 % en consommaient déjà avant. Et plus de 9 acheteurs sur 10 envisagent désormais de continuer à favoriser les produits bio.

Retour vers le commerce de proximité

La limitation des déplacements pendant le confinement a conduit les français à privilégier les commerces de proximité. Boulangeries, boucheries, et épiceries de quartier ont ainsi profité de la période, malgré la crise. Cet attrait pour les petits commerces a de bonnes chances de se poursuivre : 40 % des Français disent avoir découvert de nouveaux magasins proches de chez eux et déclarent avoir envie de continuer à les fréquenter. De plus, la moitié des consommateurs cherchent désormais, activement à consommer plus local pour aider les petits commerces à relancer leur activité.

La crise sanitaire a accéléré le déclin des supermarchés au profit des commerces de proximité, de centre-ville, des enseignes bio, des circuits courts et des drives.

La digitalisation du local

Durant cette crise sanitaire, de nombreuses plateformes locales ou nationales ont été créées ou développées, pour celles déjà existantes, afin de faciliter la vente directe entre artisans/producteurs et consommateurs.
L’association du local et du numérique est devenue inévitable avec la crise du Covid-19. Le numérique a permis à certains commerçants de maintenir une activité pendant le confinement. Mais, pour les acteurs de l’alimentaire local, l’accélération de la numérisation de leurs entreprises est également un enjeu à long terme afin de s’adapter aux nouveaux modes de consommation (livraison, click and collect, commande en ligne, réservation en ligne…) et à la concurrence des plateformes de commerce en ligne ou de livraison.

La vente en ligne de produits artisanaux et de terroir s’impose de plus en plus comme un moyen de distribution des produits du terroir. Les sites de e-commerce spécialisés dans les produits locaux sont de plus en plus nombreux et ils cartonnent. Le succès de ces sites repose sur la qualité de leurs catalogues de produits et sur une logistique performante (livraison rapide, bonne gestion des stocks…).

Des services de livraison locale, plus traditionnelle se développent, loin des grosses plateformes telles que UberEats ou Deliveroo.

Quelques initiatives de plateforme de livraison en Nouvelle-Aquitaine :

Livraison à domicile en Deux-Sèvres (79). En Niortais, l’application Shopopop permet de se faire livrer ses courses à son domicile par une communauté de particuliers-livreurs. Le service est aussi présent à Mauléon, Saint-Léger-de-la-Martinière, Echiré, Moncoutant et Mauzé-sur-le-Mignon.
Le Courrier de l’Ouest (Deux-Sèvres) 24/08/20
Plateforme de livraison de course en Haute-Vienne. En Haute-Vienne, la plateforme de livraison de courses Shopopop est disponible depuis 2019. La plateforme a vu son activité multipliée par 3 à cause de la crise sanitaire.
Le Populaire (Haute-Vienne) 24/07/20

Soutien au commerce local

Les artisans et commerçants, contraints pour la plupart de baisser le rideau ou de fortement réduire leur activité, ont été fortement touchés par la crise. La pandémie a engendré une grande vague de soutien aux commerces de proximité. Les français très attachés aux commerces de proximité, ont été nombreux à se mobiliser pour venir en aide aux commerçants et artisans soit via des cagnottes en ligne, l’achat de bon d’achat chez les commerçants locaux ou tout simplement en privilégiant la consommation locale.
Preuve en est le succès fulgurant de l’initiative solidaire nationale de la plateforme soutien-commerçants-artisans.fr qui a collecté 2,5 millions d’euros pour aider 8 000 commerçants pendant la crise. Seulement 6 jours après l’annonce du confinement, l’équipe Petitscommerces a lancé bénévolement le site Soutien-Commercants-Artisans.fr pour permettre aux habitants de commander des bons d’achat dans les commerces fermés. (www.petitscommerces.fr – 02/06/20)

Les collectivités locales sont de plus en plus nombreuses à s’engager en faveur d’une consommation plus locale et responsable en soutenant leurs commerçants et artisans.

Tour d’horizon de quelques initiatives et campagnes de communication incitant les habitants à retourner dans les petits commerces de Nouvelle-Aquitaine :

Nos petits achats ont un grand pouvoir : la Région Nouvelle-Aquitaine lance une campagne pour soutenir l’économie locale.
La Région Nouvelle-Aquitaine lance une campagne solidaire avec les producteurs, artisans, commerçants et souhaite sensibiliser les consommateurs à l’achat responsable. Déclinée dans la presse quotidienne régionale et les radios locales, le message de cette campagne est simple, c’est un appel à la solidarité : « Pour nos achats du quotidien, consommons local, c’est vital ! ».
www.nouvelle-aquitaine.fr – 09/06/20

“Consommer local fait vivre Arcachon” par la Mairie d’Arcachon (Gironde)
L’office de commerce d’Arcachon qui relaie les actualités des commerçants de la ville a de son côté publié un joli visuel mettant en avant l’impact des commerçants, producteurs et artisans sur l’économie locale

“Les commerces de centre-ville au cœur de nos vies” à Dax (Landes)
À Dax dans les Landes, la ville soutient ses commerçants à travers une série de photos des commerçants du centre-ville, “qui sont au cœur de nos vies !”.

“Bayonne, c’est mon choix” à Bayonne (Pyrénées -Atlantique)
Dans le Pays Basque, c’est l’office de commerce de Bayonne, déjà très actif pendant le confinement notamment via notre initiative Soutien-Commercants-Artisans.fr, qui communique de façon positive avec le slogan “Pour mes achats, Bayonne, c’est mon choix !”. Pour les soldes, Bayonne Shopping a également lancé le hashtag #MoiCestBayonne sur le réseaux sociaux en mettant en avant neuf commerçants bayonnais en photo !

“Consommer Gujanais” à Gujan-Mestras (Gironde)
Sur le bassin d’Arcachon, la ville et l’association de commerçants de Gujan Mestras proposent de leur côté de soutenir les commerçants et artisans locaux avec le message fort “Consommons Gujanais !”.

“Retrouvons-nous !” à Poitiers (Vienne)
À Poitiers dans la Vienne, le dessin et le joli message “Retrouvons-nous” appellent les habitants à retourner dans les petits commerces. Alors que la ville de Poitiers accueille l’arrivée de la 11ème étape du Tour de France, les commerçants vont également recevoir un kit de communication pour se mettre aux couleurs du Tour !

“Ensemble, soutenons nos commerces. Consommons local” à Capbreton (Landes)
Pour accompagner la relance économique des commerçants, producteurs et restaurateurs locaux, la ville de Capbreton diffuse depuis le début de l’été une série d’affiches qui remerciant les consommateurs qui privilégient le commerce de proximité. Une bonne idée qui met en avant l’acte citoyen d’aller dans les petits commerces !

« Vivons Local, Vivons Artisanal ! » en Gironde, Dordogne.
Cette grande opération de promotion des entreprises artisanales : “Vivons Local, Vivons Artisanal” est mise en place par les Chambres de Métiers et de l’Artisanat Interdépartementales et a pour objectif de sensibiliser les consommateurs à l’importance économique de privilégier l’achat local et surtout de faire appel aux artisans près de chez eux. Le deuxième objectif est « d’enrôler » les collectivités locales dans cette démarche. Une charte de soutien à l’économie de proximité va ainsi être soumise aux communautés de communes pour qu’elles s’engagent à mettre en place des actions qui contribuent à promouvoir l’achat local, à promouvoir les circuits courts et à accompagner les entreprises artisanales à développer leur marché au niveau local….
www.artisans-gironde.fr/vivons-artisanal/

Plan de soutien au commerce de proximité

Le plan en faveur du commerce de proximité, de l’artisanat et des indépendants vise à accompagner les professionnels durant la phase sensible de reprise, après la crise sanitaire et la période de confinement due à l’épidémie de Coronavirus-Covid 19.

Ce plan de soutien vient également renforcer la stratégie nationale pour l’artisanat et le commerce de proximité lancée en octobre 2019.

Ce plan vise à protéger les commerces de proximité, les artisans et les indépendants durant la crise sanitaire et l’état d’urgence, à soutenir leur trésorerie, mais aussi à redynamiser dans les territoires le commerce de proximité. De plus, Un plan d’action visant à accélérer la numérisation des TPE sera lancé.

Pour en savoir plus : www.economie.gouv.fr

La crise sanitaire a été un accélérateur de tendances déjà existantes. Mais ces nouveaux comportements vont-ils perdurer ?
On assiste déjà depuis le déconfinement à une reprise des anciennes habitudes (la fréquentation des divers types de magasins est équivalente à celle d’avant le confinement) toutefois le recours à des modes de distribution alternatifs, plus local, semblent persister d’autant qu’on assiste depuis longtemps à une véritable envie de court-circuiter la grande distribution.
Cependant la grande distribution s’adapte déjà aux nouveaux modes de consommation et aux nouvelles attentes des consommateurs : en développant des magasins de proximité, en valorisant les producteurs locaux avec qui ils travaillent, en développant la qualité relationnelle avec les clients…

Les artisans possèdent bien sûr tous les atouts pour exploiter cette tendance du « consommer local ». Ils doivent mettre en avant les atouts inhérents à leur métier artisanal et valoriser la qualité de leurs matières premières, le local, les techniques traditionnelles, la proximité avec les clients …

A lire également notre dossier :  » La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat »

Pour en savoir plus :

Etude Mastercard : Retour des commerces de proximité : montée en flèche de l’achat local depuis le confinement en France
newsroom.mastercard.com – 07/07/20

Consommation : vers une revalorisation des circuits courts
emarketing.fr – 02/07/20

Nouvelles attentes… nouveaux défis
lemondedesartisans.fr – 15/06/20

Soutenir le commerce local : le réflexe du monde d’après coronavirus
petitscommerces.fr – 20/05/20

Le succès du drive fermier durant le confinement ou la rencontre entre la technologie et le local !
lobsco.com – 09/07/20

Dossier Technique publié le 04/09/20

Tous les dossiers techniques « Commercialisation »

Les métiers de bouche et la tendance du végétal

Les métiers de bouche et la tendance du végétal

Le marché bio dynamique en 2020 malgré la crise

Le marché bio dynamique en 2020 malgré la crise

Top 5 des dossiers les plus lus en 2021

Top 5 des dossiers les plus lus en 2021

Les français et le pain en 2021

Les français et le pain en 2021

L’envie de bio et de local se confirme pour 2021

L’envie de bio et de local se confirme pour 2021

Artisans de l’alimentaire : comment vendre en ligne ?

Artisans de l’alimentaire : comment vendre en ligne ?

Quelles sont les pistes d’évolution de la consommation alimentaire post-covid ?

Quelles sont les pistes d’évolution de la consommation alimentaire post-covid ?

Les distributeurs automatiques : un nouvel outil de vente pour les artisans ?

Les distributeurs automatiques : un nouvel outil de vente pour les artisans ?

Un nouveau cahier des charges pour simplifier la certification biologique pour les restaurateurs

Un nouveau cahier des charges pour simplifier la certification biologique pour les restaurateurs

Les français et les pains du monde

Les français et les pains du monde

Le marché du bio en 2019

Le marché du bio en 2019

L’essor du local : de nouvelles opportunités pour les commerces de proximité

L’essor du local : de nouvelles opportunités pour les commerces de proximité

Top 5 des dossiers les plus lus

Top 5 des dossiers les plus lus

La crise du Covid-19 : de nouveaux comportements alimentaires ?

La crise du Covid-19 : de nouveaux comportements alimentaires ?

Covid 19 : comment les artisans de l’alimentaire réagissent en Nouvelle-Aquitaine ?

Covid 19 : comment les artisans de l’alimentaire réagissent en Nouvelle-Aquitaine ?

Les français et le bio en 2020

Les français et le bio en 2020

Les crémiers-fromagers promis à un bel avenir !

Les crémiers-fromagers promis à un bel avenir !

La boulangerie en profonde mutation

La boulangerie en profonde mutation

Les chiffres clés de la boulangerie-pâtisserie en 2019

Les chiffres clés de la boulangerie-pâtisserie en 2019

La livraison à domicile : une véritable tendance de fond

La livraison à domicile : une véritable tendance de fond

L’interdiction du plastique : une opportunité pour les artisans ?

L’interdiction du plastique : une opportunité pour les artisans ?

La poissonnerie artisanale et sa clientèle

La poissonnerie artisanale et sa clientèle

Les boulangeries artisanales face à une concurrence féroce

Les boulangeries artisanales face à une concurrence féroce

Le secteur de la pâtisserie se porte bien

Le secteur de la pâtisserie se porte bien

Aliments fermentés : la tendance de demain

Aliments fermentés : la tendance de demain

Le croissant : la viennoiserie préférée des Français

Le croissant : la viennoiserie préférée des Français

Tout savoir sur le bio : de la fabrication à la commercialisation

Tout savoir sur le bio : de la fabrication à la commercialisation

L’ascension du marché du snacking !

L’ascension du marché du snacking !

Les chiffres des entreprises alimentaires de proximité

Les chiffres des entreprises alimentaires de proximité

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Les commerces alimentaires de proximité bénéficient d’une très bonne image auprès des Français

Les commerces alimentaires de proximité bénéficient d’une très bonne image auprès des Français

Le marché du bio en 2018

Le marché du bio en 2018

La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat

La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat

Click and collect une opportunité pour allier commerce en ligne et commerce de proximité

Click and collect une opportunité pour allier commerce en ligne et commerce de proximité

Les tendances alimentaires 2018

Les tendances alimentaires 2018

Les nouveautés vues au SIAL 2018

Les nouveautés vues au SIAL 2018

Les réseaux sociaux : pourquoi et comment les utiliser?

Les réseaux sociaux : pourquoi et comment les utiliser?

Les français fous de pâtisserie

Les français fous de pâtisserie

La charcuterie artisanale : état des lieux et opportunités

La charcuterie artisanale : état des lieux et opportunités

Entreprises du Patrimoine Vivant : l’excellence des savoir-faire français !

Entreprises du Patrimoine Vivant : l’excellence des savoir-faire français !

Snacking : le nouvel eldorado des artisans métiers de bouche !

Snacking : le nouvel eldorado des artisans métiers de bouche !

Le marché du fromage : les crémiers-fromagers et les nouvelles tendances

Le marché du fromage : les crémiers-fromagers et les nouvelles tendances

Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent tirer profit de ce phénomène?

Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent tirer profit de ce phénomène?

Le marché de la bière artisanale en plein essor

Le marché de la bière artisanale en plein essor

Etude sur le marché du pain

Etude sur le marché du pain

Quelles évolutions dans l’assiette des français ?

Quelles évolutions dans l’assiette des français ?

Les techniques pour mieux vendre

Les techniques pour mieux vendre

La place de la viande dans l’alimentation française

La place de la viande dans l’alimentation française

Les tendances alimentaires de demain : des opportunités pour l’artisanat !

Les tendances alimentaires de demain : des opportunités pour l’artisanat !

Les commerces de proximité face à la révolution numérique

Les commerces de proximité face à la révolution numérique

Les artisans gourmands Nouvelle Aquitaine