Les tendances alimentaires 2018

 

L’édition 2018 SIAL Paris est l’occasion de dévoiler les portraits de consommateurs et les tendances de l’offre alimentaire actuelle dans le monde.
Ceci grâce à l’étude “Food 360°TM” version 2018 réalisée par KANTAR TNS en synergie avec le cahier des tendances alimentaires Futur Food de XTC world Innovation, complétés par l’étude des tendances en restauration hors domicile, réalisée par GIRA Conseil.

Au menu des principales tendances alimentaires : du goût, du vrai et du sens !
Les tendances alimentaires 2018 marquent le grand retour du goût, ou plutôt des goûts. Nouveaux et puissants pour de nouvelles expériences plaisir apportées au consommateur. Et aussi et surtout des goûts naturels. Des produits vrais, qui se veulent transparents pour rassurer un consommateur toujours plus conscient des risques alimentaires. Une innovation porteuse de sens, pour soi, les autres, la planète !

 Le grand retour du Goût

…au service du plaisir

Le goût s’affirme comme un critère de choix essentiel pour les consommateurs qui associent de plus en plus « alimentation » et « plaisir ». En effet, dans la majorité des pays et plus particulièrement en Europe, l’alimentation est avant tout associée à la notion de plaisir : 66% des consommateurs déclarent faire de plus en plus attention à choisir des produits de grande qualité pour se faire plaisir.
Pour 63 % des Français, l’alimentation est avant tout associée au plaisir, contre 30 % qui la considèrent comme une nécessité.

…à travers la découverte et l’exotisme

Le plaisir est procuré par la qualité et le goût, mais aussi par la découverte : 62% des consommateurs aiment découvrir de nouveaux produits.
En France, les attentes des consommateurs en termes de variété (59 %) et de partage (45 %) sont très fortes. Des attentes qui expliquent un intérêt très prononcé pour les innovations alimentaires offrant de nouveaux goûts, textures et sensations.
Le degré d’attachement au goût est plus fort qu’avant avec une évolution vers des goûts plus puissants, plus originaux pour répondre aux envies de nouvelles sensations exprimées par le consommateur.
L’offre ethnique passe du secteur de la restauration à celui de l’agroalimentaire, parce que le consommateur veut retrouver chez lui le plaisir qu’il a eu au restaurant.
Les fabricants explorent le monde à la recherche de plaisirs exotiques pour répondre à la soif de découverte alimentaire des consommateurs.
Par exemple, le rayon yaourt s’enrichit de nouvelles recettes venues du monde entier : le lassi (Inde), le shyr (Islande), le kéfir (Europe Centrale), le laban (Liban) …

… la naturalité et l’équilibre

Le consommateur veut trouver du plaisir en mangeant bien. Or le « bien manger » est aujourd’hui souvent synonyme de naturalité et d’équilibre. Autre spécificité française – qui perdure –, le bien-manger est aussi associé au plaisir (65 %), à la recherche de produits de bonne qualité (66 %) ou savoureux (40 %).
63 % des Français veulent manger sainement et 59 % de manière équilibrée.
C’est le retour au goût originel, sans aucun ajout.
Artisans et industriels rivalisent d’innovation pour affirmer un plaisir basique et brut. Par exemple avec des produits dont la liste d’ingrédients est simple et courte, accompagnée bien souvent de messages comme « goût intense », « vrai goût »…
Les produits mis en avant sont ceux composés d’ingrédients au goût naturel, sans ingrédient exhausteur de goût de synthèse ou d’ingrédients indésirables.
Les process de fabrication naturels et rassurants sont aussi favorisés et appréciés des consommateurs. Comme par exemple, l’infusion pour toute sorte de produits, la maturation pour la viande ou le fromage, la fermentation pour les légumes, l’ultra-frais…

… avec une montée en gamme des produits du quotidien

Le goût du produit s’embellit, s’anoblit, se raréfie ! On assiste à une « premiumisation » du quotidien.
Dans la restauration, on note une tendance mondiale à la réduction et à la simplification des cartes et des menus, afin de proposer une offre de meilleure qualité. Les fabricants de produits misent aussi sur des recettes plus travaillées avec l’ajout parfois d’un seul ingrédient, mais de qualité, dont le goût change tout. Comme par exemple des sardines à l’huile millésimées, des chips à la truffe, un fromage au safran…
Tous les produits sont concernés, surtout les plus basiques.

L’alimentation « vraie »

Le « vrai » est la vraie tendance du moment ! Il s’agit d’une nourriture plus authentique, plus naturelle, plus saine mais aussi plus sûre.

Soif de transparence

Les consommateurs font de plus en plus attention à ce qu’ils mangent et les besoins de transparence et d’engagement n’ont jamais été aussi forts.
91 % des consommateurs français souhaitent davantage de transparence sur les produits alimentaires. Cette attente porte principalement sur la liste et la composition des ingrédients (56 %), mais aussi et surtout sur leur origine (61 %). Les lieux de fabrication (43 %) et les conditions d’élevage (42 %) viennent ensuite.
Les consommateurs scrutent régulièrement la composition des produits ou les informations nutritionnelles sur les emballages (62 %, soit une hausse de 7 points par rapport à 2016).
Autant d’attentes qui supposent l’engagement de tous les acteurs de la filière alimentaire !

Approvisionnement local et autoproduction

L’objectif pour les fabricants est de renouer du lien entre le consommateur et le produit.
Depuis quelques années, les fabricants mettent l’accent sur l’autoproduction. Il s’agit de proposer des produits permettant au consommateur de produire lui-même ses aliments : kit pour cultiver ses légumes, kit de fabrication de sa bière…
La production locale rencontre un vif succès, partout dans le monde, avec un effort particulier sur les produits peu ou pas transformés.

Le bio

Traditionnellement associé à une alimentation plus saine et plus naturelle, le bio, ne cesse de se développer partout dans le monde. Ce marché profite de la prise de conscience du risque alimentaire par les consommateurs mais aussi de la montée de leurs préoccupations environnementales.
Près de 50 % des consommateurs européens sont de plus en plus enclins à faire le choix de produits bio, quand ils en ont la possibilité.
Avec l’arrivée sur ce marché de plus en plus d’acteurs, l’offre s’élargit pour répondre aux besoins du plus grand nombre et se segmente. D’autres valeurs associées au bio sont de plus en plus mises en avant : le bien-être animal, la production locale, le respect des process traditionnels, la juste rémunération des producteurs, l’absence d’ingrédients indésirables (OGM, huile de palme, sucre ajouté…).
Pour plus d’infos voir notre Dossier Technique « Le marché Bio bondit en 2017″

Le végétal

Dans un contexte d’alimentation saine, le végétal trouve toute sa place. On assiste à une explosion de l’offre et à une frénésie d’innovation dans ce domaine depuis deux ans. L’offre ne s’adresse plus seulement aux végétariens, mais aussi aux flexitariens, nouvelle catégorie de consommateurs qui privilégient le végétal en cœur de repas sans pour autant abandonner la viande ou le poisson qu’ils consommeront plus rarement en misant sur une meilleure qualité.
Pour plus d’infos voir notre Dossier Technique « Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent-ils profiter de ce phénomène? « 
L’offre végétale comporte aujourd’hui une dimension plaisir et pratique qu’elle n’avait pas auparavant : les nombreuses gammes de préparation à base de légumineuses qui ont conquis les rayons des commerces alimentaires, les produits ultra-frais à base de lait végétal (soja, amande, noisette, coco…)….

le fait-maison pour du goût et de l’authenticité

Les consommateurs sont friands de produits ou de restauration « fait-maison » : préparés devant le client, avec des ingrédients frais et bruts, pour retrouver le goût originel des produits et la simplicité des saveurs d’antan.
Cet engagement des restaurateurs, des artisans de l’alimentaire… redonne confiance aux consommateurs qui ont besoin de transparence dans le choix et la provenance des ingrédients, dans la façon de les fabriquer, de les cuisiner, dans la sélection des accompagnements… Pour le consommateur, le fait-maison est avant tout un gage de qualité et de savoir-faire du professionnel.
L’ère de la cuisine ou du laboratoire caché au sous-sol est révolu, le consommateur veut assister à la préparation, voir son plat mijoter, son pain cuire…

Restaurants de quartier, kebabs, fast-food, bistrots… la quête du vrai touche tous types d’établissements. Impensable, hier encore, le fast-food se met au fait-maison et au sur-mesure. La malbouffe disparait au profit d’une restauration de qualité, servie directement au comptoir ou en libre-service, à des prix accessibles.

La mode du fait-maison est tellement recherchée aujourd’hui que beaucoup d’enseignes n’hésitent pas à l’afficher en magasin ou sur leur carte.

La quête de Sens

La grande révolution que connait la filière alimentaire porte sur les nouveaux sens donnés à l’alimentation.
Le consommateur se perçoit comme un maillon essentiel du monde alimentaire et veut redonner du sens à son alimentation en faisant ses courses différemment et en modifiant ses habitudes alimentaires. Il se réapproprie un pouvoir de liberté en affirmant des convictions fortes, par exemple en réduisant sa consommation de viande, en choisissant des produits plus respectueux du bien-être animal et de l’environnement (jugé important par respectivement 91 % et 90 % des personnes interviewées).
Les consommateurs sont très sensibilisés à la réduction du gaspillage alimentaire (une action jugée importante par 94 % d’entre eux). 66 % se considèrent eux-mêmes comme premiers acteurs dans ce domaine, devant les grandes surfaces (52 %) ou la restauration collective (46 %) ou commerciale (45 %).
Ils se montrent aussi sensibles à une rémunération équitable des agriculteurs/ éleveurs, plus qu’ailleurs dans le monde : 78 % des Français se déclarent même prêts à payer un peu plus pour mieux valoriser ce travail !

La notion d’engagement en faveur d’une alimentation plus saine, de meilleure qualité, respectueuse de l’environnement… s’inscrit au cœur des attentes des consommateurs. Il s’agit de leur engagement mais aussi celui des autres acteurs de l’alimentaire. Comme si, individuellement, chacun prenait conscience d’être un maillon d’une vaste chaîne.
Les professionnels sont parfaitement conscients de cet enjeu de l’engagement et de leurs responsabilités. De plus en plus d’artisans, de commerçants et d’industriels innovent pour rassurer les consommateurs, et pour répondre à leurs attentes en termes de plaisir et de “bien manger”, de sécurité alimentaire et de transparence.

Pour une alimentation plus saine et de meilleure qualité, en qui les Français ont-ils le plus confiance ? Les agriculteurs et les éleveurs à 67 %, les artisans et commerçants à 46 % et les PME agro-alimentaires pour 37 %.
En somme, tout le monde est concerné, aux yeux du consommateur !

Et parce qu’aujourd’hui, tout se sait ou presque (toute information peut se transmettre et se partager à la vitesse de l’éclair), mieux vaut s’engager et ne pas faillir à ses responsabilités !

Manger sainement, avoir une alimentation équilibrée, prendre plaisir à table et déguster des produits de qualité et au goût naturel : telles sont les tendances fortes auxquelles doivent répondre les acteurs de l’alimentaire, dont les artisans de l’alimentaire.
Les attentes des consommateurs pour des produits aux goûts authentiques, locaux, fait-maison, en toute transparence… correspondent tout à fait à l’offre artisanale et aux valeurs qui y sont associées.

Les artisans ont tout à fait leur place au sein de ce nouvel univers alimentaire et des parts de marché à prendre !

Pour en savoir plus :

Dossier presse SIAL 2018 – octobre 2018

Food 360 – 2018
tns-sofres.com – 08/06/18

Vers une alimentation choisie
webzine.tns-sofres.com – 22/10/18

Alimentation : les clients prennent le pouvoir
lsa-conso.fr – 25/09/18

Tous les dossiers techniques « Commercialisation »

L’ascension du marché du snacking !

L’ascension du marché du snacking !

Les chiffres des entreprises alimentaires de proximité

Les chiffres des entreprises alimentaires de proximité

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Les commerces alimentaires de proximité bénéficient d’une très bonne image auprès des Français

Les commerces alimentaires de proximité bénéficient d’une très bonne image auprès des Français

Le marché du bio en 2018

Le marché du bio en 2018

La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat

La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat

Click and collect une opportunité pour allier commerce en ligne et commerce de proximité

Click and collect une opportunité pour allier commerce en ligne et commerce de proximité

Les tendances alimentaires 2018

Les tendances alimentaires 2018

Les nouveautés vues au SIAL 2018

Les nouveautés vues au SIAL 2018

Les réseaux sociaux : pourquoi et comment les utiliser?

Les réseaux sociaux : pourquoi et comment les utiliser?

Les français fous de pâtisserie

Les français fous de pâtisserie

La charcuterie artisanale : état des lieux et opportunités

La charcuterie artisanale : état des lieux et opportunités

Entreprises du Patrimoine Vivant : l’excellence des savoir-faire français !

Entreprises du Patrimoine Vivant : l’excellence des savoir-faire français !

Snacking : le nouvel eldorado des artisans métiers de bouche !

Snacking : le nouvel eldorado des artisans métiers de bouche !

Le marché du fromage : les crémiers-fromagers et les nouvelles tendances

Le marché du fromage : les crémiers-fromagers et les nouvelles tendances

Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent tirer profit de ce phénomène?

Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent tirer profit de ce phénomène?

Le marché de la bière artisanale en plein essor

Le marché de la bière artisanale en plein essor

Etude sur le marché du pain

Etude sur le marché du pain

Quelles évolutions dans l’assiette des français ?

Quelles évolutions dans l’assiette des français ?

Les techniques pour mieux vendre

Les techniques pour mieux vendre

La place de la viande dans l’alimentation française

La place de la viande dans l’alimentation française

Les tendances alimentaires de demain : des opportunités pour l’artisanat !

Les tendances alimentaires de demain : des opportunités pour l’artisanat !

Les commerces de proximité face à la révolution numérique

Les commerces de proximité face à la révolution numérique

L’apéritif : un marché à conquérir

L’apéritif : un marché à conquérir

Le repas des fêtes de fin d’année : tout savoir !

Le repas des fêtes de fin d’année : tout savoir !

Ne passez pas à côté du M-commerce !

Ne passez pas à côté du M-commerce !

Les tendances alimentaires en 2016

Les tendances alimentaires en 2016

Engouement pour le Cake Design !

Engouement pour le Cake Design !

Les artisans des métiers de bouche et les produits « sans »

Les artisans des métiers de bouche et les produits « sans »

Du gaspillage alimentaire à tous les étages !

Du gaspillage alimentaire à tous les étages !

Les crémiers-fromagers : mieux les connaitre !

Les crémiers-fromagers : mieux les connaitre !

Les français et le pain

Les français et le pain

Le financement participatif (crowdfunding) : comment ça marche?

Le financement participatif (crowdfunding) : comment ça marche?

Snacking: quelles opportunités pour les boulangeries-pâtisseries?

Snacking: quelles opportunités pour les boulangeries-pâtisseries?

50 ans de consommation alimentaire des Français

50 ans de consommation alimentaire des Français

Faites de l’économie collaborative une opportunité pour votre entreprise!

Faites de l’économie collaborative une opportunité pour votre entreprise!

Impression 3D : futur de l’alimentation ?

Impression 3D : futur de l’alimentation ?

Je réponds à une commande publique

Je réponds à une commande publique

Le paiement sans contact

Le paiement sans contact

Le Foodpairing: la créativité pour de nouvelles recettes!

Le Foodpairing: la créativité pour de nouvelles recettes!

Les food trucks ou commerces itinérants

Les food trucks ou commerces itinérants

Hausse de la TVA depuis le 1er janvier 2014

Hausse de la TVA depuis le 1er janvier 2014

Un guide pour les livraisons de repas à domicile chez les personnes âgées

Un guide pour les livraisons de repas à domicile chez les personnes âgées

Réduction du gaspillage alimentaire

Réduction du gaspillage alimentaire

Le magasin connecté : de nouvelles opportunités !

Le magasin connecté : de nouvelles opportunités !