Les distributeurs automatiques : un nouvel outil de vente pour les artisans ?

 

On y achète du pain, de la viande, des rillettes, des légumes, du lait, des huîtres, des pizzas… Ces nouvelles machines rendent service et augmentent les ventes des artisans et producteurs.
Accessibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, les distributeurs automatiques sont adaptés à un mode de consommation plus souple, au retour de la consommation locale et sont une solution face à la disparition des commerces de proximité dans les campagnes.
Ils connaissent un fort développement notamment dans les zones rurales. Les artisans, les producteurs et les communes rurales ont découvert cet outil d’aide à la vente directe et à la redynamisation des villages.
Quels sont les atouts de ce nouveau mode de distribution ? Comment le mettre en place ?

Le marché des distributeurs automatiques en pleine expansion

Selon la chambre syndicale nationale de vente et services automatiques (Navsa), il y aurait près de 600.000 automates en France, dont 70 % en entreprise.
Depuis plus de 6 ans, le marché se retrouve hors des entreprises et la distribution automatique de produits agricoles et artisanaux se multiplie en France. Grâce à la mise en place de ces machines, les artisans et agriculteurs donnent aux consommateurs un accès à des produits de saison, frais, de qualité, produits localement et disponibles en libre-service sans contrainte d’horaires.
Pour les professionnels, c’est un moyen d’effectuer des ventes additionnelles en dehors des horaires d’ouverture de leur boutique, avec le même niveau de prix. Même si cela reste encore un marché de niche, la tendance progresse.
Dans un centre-bourg, le long d’une départementale, devant les superettes ou sur les aires de parking proches d’une ferme, les distributeurs automatiques font de plus en plus partie du paysage. Ces machines connectées délivrent des légumes, des fruits, du pain, de la viande, des fromages, des plats cuisinés… grâce à des casiers qui peuvent être réfrigérés. Un vrai confort pour les habitants qui peuvent ainsi s’approvisionner 24 h sur 24 avec des produits locaux et éviter les trop longs et fréquents déplacements en voiture.

La distribution automatique : un outil de redynamisation des villages ?

De nombreuses petites communes rurales s’emparent de cet outil pour redonner vie au centre-bourg, en manque de commerce alimentaire de proximité.
Sous la forme de distributeur automatique ou de casiers alimentaires, approvisionnés par un ou plusieurs artisans et agriculteurs locaux, c’est l’occasion pour les communes de valoriser les circuits courts et la consommation locale mais aussi d’apporter un service de proximité aux habitants.

 

Artisan, pourquoi installer un distributeur automatique et comment le rentabiliser?

 

Quels sont les avantages d’un distributeur automatique ? Pourquoi installer un distributeur automatique ?

– élargir la zone de chalandise du magasin et augmenter le volume global des ventes ;
– continuer à vendre en dehors des horaires d’ouverture (parfois 24h/24 et 7j/7) ;
– maintenir un service de proximité dans les villages et éviter aux populations de se déplacer ;
– offrir un service supplémentaire aux consommateurs locaux ;
– rentabiliser les tournées en milieu rural en centralisant les points de livraison ;
– consolider l’économie locale/artisanale et les circuits courts ;
– fluidifier le trafic en magasin en période de forte affluence.

L’installation d’un distributeur automatique peut augmenter substantiellement le chiffre d’affaires d’un commerce, à condition de se poser les bonnes questions :

Le choix du lieu est primordial
Le trafic routier/piétonnier, la concurrence locale, la possibilité de stationner ou la visibilité de la machine sont à étudier de près.

La qualité des produits
Il est important que la qualité du produit soit au rendez-vous chaque jour. Organisez-vous aussi pour faire au moins une livraison par jour, en retirant les invendus et informez la clientèle en indiquant sur l’appareil l’heure de livraison et éventuellement la fourchette horaire de retrait conseillée.

Développer des partenariats
L’installation de l’appareil étant située le plus souvent sur le domaine public (même s’il est posé sur le trottoir devant le magasin), il vous faut impérativement une autorisation de la Mairie et une entente sur le raccordement électrique. Pour accroître vos chances de réussite, n’hésitez pas à envisager des partenariats avec des organisations (SNCF, La Poste, collectivités locales, entreprises privées…) en valorisant le service que vous apportez aux usagers ou aux populations. Vous pourrez ainsi accéder à des emplacements encore plus rentables (abords de gares, rues commerçantes, campings, universités…). Certaines communes rurales sont prêtes à prendre en charge l’investissement ou une partie des frais d’électricité (installation et consommation).

Le choix de la machine
Le choix du constructeur est déterminant dans la réussite du projet, non seulement pour limiter la fréquence des pannes, mais aussi pour être secouru rapidement en cas de défaillance technique. Vérifiez que le distributeur est robuste, étanche à l’eau (norme IP54 par ex.), traité anticorrosion, apte au contact alimentaire et résistant à toute épreuve (intempéries, fortes chaleurs, braquages, fausses monnaies…). Privilégier les sociétés qui offrent un SAV réactif et efficace. Il peut être prudent d’assurer la machine contre le vandalisme et de privilégier le paiement par carte bancaire pour éviter de retrouver l’appareil bloqué par des pièces, jetons, boutons…

L’approvisionnement de la machine
Les livraisons pour alimenter le ou les distributeurs automatiques doivent être organisées. Ainsi, il est parfois plus compétitif de gérer un parc de plusieurs machines, notamment en zones rurales. Pour les livraisons, privilégiez des véhicules peu gourmands en énergie et optimisez vos tournées pour minimiser le coût de déplacements. Certains constructeurs proposent un système d’alerte par SMS qui vous permet d’être averti à l’approche d’une rupture de stock.

Pour en savoir plus :
Comment rentabiliser un distributeur de pain ? latoque.fr – 01/09/20

Une réponse aux nouvelles attentes des consommateurs

Les distributeurs automatiques de produits artisanaux et locaux répondent au désir des consommateurs de consommer plus de produits de terroir, naturels, frais, de saison, cultivés ou fabriqués artisanalement au plus près de chez eux. La tendance du « consommer local » et de l’origine France a pris un nouvel essor avec la pandémie du Covid-19.
Surfant sur la tendance du click and collect, du e-commerce et du confort de l’achat à tout heure, les distributeurs automatiques sont une réponse à ces nouveaux modes de consommation.

Tour d’horizon des différents distributeurs existants en Nouvelle-Aquitaine et ailleurs :

– des distributeurs de pain
De nombreux distributeurs de pain sont installés par des boulangers ou des communes rurales, soit devant les commerces déjà existants soit dans les centre-bourg dépourvus de boulangerie.

Exemples :
Distributeur de pain à St-Marien (23). Un distributeur de pain alimenté par les boulangers-pâtissiers Stéphane et Valérie Bouet installés à Châtelus Malvaleix (23) est en service devant l’école.
La Montagne (Creuse) 05/01/20

Distributeur de pain chaud à Dampniat (19). Un distributeur de pain chaud a été installé, alimenté par une entreprise à Saint-Pantaléon-de-Larche.
La Montagne (Corrèze) 07/12/20

Distributeur de pain à Brûlain (79). Un distributeur de pain et de viennoiseries a été installé.
La Nouvelle République (Deux-Sèvres) 15/10/20

Distributeur de pain à Thouron (87). Un distributeur de pain et viennoiseries a été installé à Thouron. Ce projet est le fruit d’un partenariat entre le conseil municipal et Jean-Paul Pingaud, boulanger des boulangeries Boulan’jade à Nantiat et Chamborêt (87).
Le Populaire (Haute-Vienne) 18/08/20

– des distributeurs de viande
Quelques boucheries proposent de la viande en libre service, accessibles en dehors des heures d’ouverture de la boucherie.

Exemples :
Distributeur de viande au Bouscat (33). La boucherie Burgalières a installé à barrière du Médoc un distributeur de viande.
Sud Ouest (Bordeaux / Cub) 19/03/20

A Paris, une boucherie basque vend sa viande dans… un distributeur automatique. L’Ami Txulette, un boucher du 11e arrondissement parisien, vend sa viande dans un distributeur automatique depuis le 8 février dernier. Avec cette nouvelle machine et ce service 24h/24h, cette boucherie de quartier apporte un service complémentaire à la boutique et espère séduire une nouvelle clientèle. Ce distributeur de viande est une alternative aux kebabs et fast-food pour ceux qui veulent manger la nuit et répond aussi aux attentes des consommateurs qui ont peur de rentrer dans une boucherie, ne savent pas quoi demander ou craignent de payer trop cher. Le distributeur séduit déjà les consommateurs.
lsa-conso.fr – 18/02/16

De la viande en libre-service. Gérant de la boucherie créée par son père, Ghislain Compozieux offre depuis mai 2018 un nouveau service : un local en libre-service doté de casiers réfrigérés pour les amateurs de bonne viande aux horaires décalées. Ce nouveau service séduit tant sa clientèle habituelle qu’une cible différente : travailleurs du soir, pressés et curieux. Environ 50 000 euros d’investissement ont été nécessaires. Ce libre-service génère en moyenne 3 000 euros de chiffre d’affaires supplémentaires par mois, réalisés par une centaine de clients qui se greffent aux 1 800 habitués de la semaine. Ghislain Compozieux est candidat au concours les Pros ont du Talent 2019, organisé par les médias Artisans Mag’ et Commerce Mag en partenariat avec RTL. Ce concours Les Pros ont du Talent récompense les artisans et commerçants de proximité pour leurs initiatives et leurs bonnes pratiques.
artisan.chefdentreprise.com – 29/10/19

– des distributeurs de plats préparés
Les charcutiers-traiteurs ont eux aussi la possibilité de proposer des produits ou plats préparés à la vente via des distributeurs automatiques.

Exemples :
Un distributeur automatique de plats cuisinés unique en France à Couzeix (87). Une entreprise spécialisée dans la conception de plats préparés « Les petits plats d’Eugénie » a eu l’idée de développer un distributeur automatique de plats préparés en périphérie de Limoges, à Couzeix. L’initiative apporte une alternative pour les personnes travaillant dans la ZAC de la ville afin de se restaurer. Les produits commercialisés sont pour la plupart bio et/ou issus de producteurs locaux, même les barquettes sont en carton de canne à sucre, compostables. D’ici quelques semaines, une application mobile permettra de commander et payer en ligne ses petits plats préparés. Il est envisagé d’installer de nouveaux automates sur toute l’agglomération de Limoges.
France Bleu Haute-Vienne 17/02/20
Le Populaire (Haute-Vienne) 14/06/20

– des distributeur de pizzas
Afin de satisfaire les envies de pizzas à tout heure, même dans les campagnes où il n’y a pas de pizzéria.

Exemples :
Succès du distributeur automatique de pizzas à Egletons (19). Le distributeur automatique de pizzas installé par la pizzeria «Pizza Yellow» connait un fort succès depuis mi-mars.
La Montagne (Corrèze) 24/04/20

Pizzas en distributeur au Vigen (87). A Limoges, le «Bar à Pain» prépare les pizzas proposées dans des distributeurs. Philippe Lepetit a installé le 1er au Vigen.
Le Populaire (Haute-Vienne) 27/05/20

Pour en savoir plus :

Ces distributeurs automatiques qui veulent redonner vie aux villages
lefigaro.fr – 03/02/20

Comment rentabiliser un distributeur de pain ?
latoque.fr – 01/09/20

Tendance : des distributeurs automatiques dans les villages
avise-info.fr – 25/03/20

Dossier Technique publié le 11/01/21

Tous les dossiers techniques « Commercialisation »

Vers une alimentation plus responsable

Vers une alimentation plus responsable

Les métiers de bouche et la tendance du végétal

Les métiers de bouche et la tendance du végétal

Le marché bio dynamique en 2020 malgré la crise

Le marché bio dynamique en 2020 malgré la crise

Top 5 des dossiers les plus lus en 2021

Top 5 des dossiers les plus lus en 2021

Les français et le pain en 2021

Les français et le pain en 2021

L’envie de bio et de local se confirme pour 2021

L’envie de bio et de local se confirme pour 2021

Artisans de l’alimentaire : comment vendre en ligne ?

Artisans de l’alimentaire : comment vendre en ligne ?

Quelles sont les pistes d’évolution de la consommation alimentaire post-covid ?

Quelles sont les pistes d’évolution de la consommation alimentaire post-covid ?

Les distributeurs automatiques : un nouvel outil de vente pour les artisans ?

Les distributeurs automatiques : un nouvel outil de vente pour les artisans ?

Un nouveau cahier des charges pour simplifier la certification biologique pour les restaurateurs

Un nouveau cahier des charges pour simplifier la certification biologique pour les restaurateurs

Les français et les pains du monde

Les français et les pains du monde

Le marché du bio en 2019

Le marché du bio en 2019

L’essor du local : de nouvelles opportunités pour les commerces de proximité

L’essor du local : de nouvelles opportunités pour les commerces de proximité

Top 5 des dossiers les plus lus

Top 5 des dossiers les plus lus

La crise du Covid-19 : de nouveaux comportements alimentaires ?

La crise du Covid-19 : de nouveaux comportements alimentaires ?

Covid 19 : comment les artisans de l’alimentaire réagissent en Nouvelle-Aquitaine ?

Covid 19 : comment les artisans de l’alimentaire réagissent en Nouvelle-Aquitaine ?

Les français et le bio en 2020

Les français et le bio en 2020

Les crémiers-fromagers promis à un bel avenir !

Les crémiers-fromagers promis à un bel avenir !

La boulangerie en profonde mutation

La boulangerie en profonde mutation

Les chiffres clés de la boulangerie-pâtisserie en 2019

Les chiffres clés de la boulangerie-pâtisserie en 2019

La livraison à domicile : une véritable tendance de fond

La livraison à domicile : une véritable tendance de fond

L’interdiction du plastique : une opportunité pour les artisans ?

L’interdiction du plastique : une opportunité pour les artisans ?

La poissonnerie artisanale et sa clientèle

La poissonnerie artisanale et sa clientèle

Les boulangeries artisanales face à une concurrence féroce

Les boulangeries artisanales face à une concurrence féroce

Le secteur de la pâtisserie se porte bien

Le secteur de la pâtisserie se porte bien

Aliments fermentés : la tendance de demain

Aliments fermentés : la tendance de demain

Le croissant : la viennoiserie préférée des Français

Le croissant : la viennoiserie préférée des Français

Tout savoir sur le bio : de la fabrication à la commercialisation

Tout savoir sur le bio : de la fabrication à la commercialisation

L’ascension du marché du snacking !

L’ascension du marché du snacking !

Les chiffres des entreprises alimentaires de proximité

Les chiffres des entreprises alimentaires de proximité

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Les commerces alimentaires de proximité bénéficient d’une très bonne image auprès des Français

Les commerces alimentaires de proximité bénéficient d’une très bonne image auprès des Français

Le marché du bio en 2018

Le marché du bio en 2018

La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat

La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat

Click and collect une opportunité pour allier commerce en ligne et commerce de proximité

Click and collect une opportunité pour allier commerce en ligne et commerce de proximité

Les tendances alimentaires 2018

Les tendances alimentaires 2018

Les nouveautés vues au SIAL 2018

Les nouveautés vues au SIAL 2018

Les réseaux sociaux : pourquoi et comment les utiliser?

Les réseaux sociaux : pourquoi et comment les utiliser?

Les français fous de pâtisserie

Les français fous de pâtisserie

La charcuterie artisanale : état des lieux et opportunités

La charcuterie artisanale : état des lieux et opportunités

Entreprises du Patrimoine Vivant : l’excellence des savoir-faire français !

Entreprises du Patrimoine Vivant : l’excellence des savoir-faire français !

Snacking : le nouvel eldorado des artisans métiers de bouche !

Snacking : le nouvel eldorado des artisans métiers de bouche !

Le marché du fromage : les crémiers-fromagers et les nouvelles tendances

Le marché du fromage : les crémiers-fromagers et les nouvelles tendances

Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent tirer profit de ce phénomène?

Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent tirer profit de ce phénomène?

Le marché de la bière artisanale en plein essor

Le marché de la bière artisanale en plein essor

Etude sur le marché du pain

Etude sur le marché du pain

Quelles évolutions dans l’assiette des français ?

Quelles évolutions dans l’assiette des français ?

Les techniques pour mieux vendre

Les techniques pour mieux vendre

La place de la viande dans l’alimentation française

La place de la viande dans l’alimentation française

Les tendances alimentaires de demain : des opportunités pour l’artisanat !

Les tendances alimentaires de demain : des opportunités pour l’artisanat !

Les artisans gourmands Nouvelle Aquitaine