Les artisans de l’alimentaire
en Nouvelle-Aquitaine en 2021

 

publié le 04/03/21

Malgré la crise sanitaire, l’artisanat continue de progresser en Nouvelle-Aquitaine, et si certaines activités souffrent du contexte sanitaire, d’autres se développent.
En Nouvelle-Aquitaine, les artisans sont des acteurs majeurs de l’économie de proximité et notamment les métiers de bouche. La crise sanitaire a renforcé le rôle de proximité et de lien social des artisans de l’alimentaire au sein des territoires et notamment des plus isolés.
Une entreprise artisanale sur 9 est une entreprise des métiers de bouche dans notre région.

 

En Nouvelle-Aquitaine, les artisans occupent le terrain

Avec 165 000 entreprises employant plus de 200 000 salariés, le secteur artisanal est présent sur l’ensemble des territoires de Nouvelle-Aquitaine. Dans la région, on recense une entreprise artisanale pour 36 habitants. Une densité remarquable… Actrices majeures de l’économie de proximité, les entreprises artisanales concourent au maillage des territoires, jusque dans les bourgs les plus isolés. On constate une omniprésence territoriale, avec une forte concentration dans les agglomérations et une bonne répartition dans les zones plus rurales.

Pour en savoir plus : www.artisanat-nouvelle-aquitaine.fr/chiffrescles2021/

 

Les métiers de bouche en Nouvelle-Aquitaine

Avec 17 090 entreprises, l’alimentaire représente 10,80 % de l’artisanat néo-aquitain au 1er janvier 2021.
On note une légère sur-représentation de l’alimentaire par rapport aux autres entreprises artisanales dans les départements de Charente-Maritime et de Corrèze (15 %), alors qu’en Gironde, territoire beaucoup plus urbain, les artisans de l’alimentaire ne représente que 7 % de l’artisanat départemental.

Les entreprises artisanales de l’alimentaire sont jeunes : 72 % des entreprises de l’alimentaire ont moins de 10 ans et 35% ont moins de 3 ans.
Il s’agit surtout d’entreprise sous le régime classique, seulement 23 % sont des microentreprises.

Dans notre région, on compte 1 976 créations d’entreprises dans l’alimentaire, sur 21 677 immatriculations d’entreprises artisanales en 2020.
Même si la dynamique entrepreneuriale perdure, l’alimentaire fait partie, avec le bâtiment, des secteurs d’activités qui ont connu les plus fortes baisses d’immatriculations en Nouvelle-Aquitaine, depuis 2019 (- 7,06 %).
Malgré la crise sanitaire, on comptabilise seulement 702 radiations d’entreprises des métiers de bouche en 2020. Les effets des politiques publiques semblent se faire sentir, puisqu’on note une baisse du nombre de radiations depuis 2019 de – 15,14 %.

Les entreprises des métiers de bouche sont à 66 % dirigées par des hommes, dont l’âge moyen est de 47 ans. Au niveau des qualifications, 1,8 % des dirigeants ont le titre de Maître Artisan.

L’apprentissage dans les métiers de bouche

L’alimentaire se distingue en Nouvelle-Aquitaine dans l’apprentissage. Avec 3 959 apprenants en janvier 2021, l’alimentaire est le secteur qui forme le plus d’apprenant dans la région soit 33 % de l’apprentissage néo-aquitain.

Ce sont les boulangeries et boulangerie-pâtisseries qui forment le plus les apprentis (49, 46 %), les boucheries et les charcutiers traiteurs représentent 12,45 % des entreprises formatrices dans l’alimentaire et les pâtissiers 6,37 %.
Dans l’alimentaire, les apprenants sont à 78 % des hommes, de 19 ans en moyenne et ils sont 74 % à préparer un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle), 10 % un Brevet Professionnel (BP), 8 % une Mention Complémentaire et près de 5 % un Brevet Technique des Métiers. 92 % des apprenants dans les métiers de bouche sont des apprentis.

Pour en savoir plus sur l’apprentissage dans les métiers de bouche :

Le baromètre de l’apprentissage CGAD 2020
L’édition 2020 du baromètre sur l’apprentissage dans les entreprises alimentaires de proximité de la CGAD fait état de 72 000 apprentis formés dans les entreprises alimentaires de proximité sur 441 000 apprentis en France. Ce nombre d’apprentis est en légère baisse de 3 % par rapport à 2017-2018. 74% des apprentis préparent un diplôme de niveau III.
cgad.fr – 27/01/21

Les chiffres de l’apprentissage en 2020
Avec 495 000 contrats signés en entreprise en 2020 contre 353 000 en 2019, qui était déjà une très bonne année, l’apprentissage a connu une croissance de 40%, avec une progression homogène sur l’ensemble des territoires.
travail-emploi.gouv.fr – 05/02/21

Pour en savoir plus :

Les chiffres clés 2021 de l’artisanat Nouvelle-Aquitaine
https://www.artisanat-nouvelle-aquitaine.fr/chiffrescles2021/