Le marché du bio en 2018

 

En 2018, l’évolution de la consommation des produits issus de l’agriculture biologique est marquée à la fois par une stagnation de la consommation régulière (au moins une fois par mois), un recul de la consommation journalière et l’arrivée de nouveaux consommateurs, notamment issus de la génération Z.

En effet, ce sont près de neuf Français sur dix (88 %) qui affirment avoir consommé des produits alimentaires bio en 2018. Et si la part des consommateurs quotidiens perd un peu de terrain, celle des consommateurs réguliers, c’est-à-dire au moins une fois par mois, est relativement stable et représente environ sept Français sur dix. Surtout, les nouveaux consommateurs réguliers progressent: ils sont 17% à l’être depuis moins d’un an, contre 9% en 2017, signe d’un renouvellement des consommateurs.

 Evolution de la part des consommateurs de bio : 

En 2018, près de 9 Français sur 10 (88%) déclarent avoir consommé des produits biologiques. Un score très élevé qui, pour la première fois depuis 4 ans, connaît quelques nuances : une diminution des consommateurs réguliers et une hausse des non consommateurs.

Consommateurs bio quotidiens

En 2018, ils sont 12 % contre 16 % en 2017

Consommateurs bio réguliers

La part des consommateurs réguliers (au moins une fois par moins) se stabilise à 71% versus 73% en 2017

Non consommateurs de bio

12% en 2018 alors qu’ils étaient 8% en 2017

Nouveaux consommateurs réguliers

Forte progression de la part des nouveaux consommateurs bio réguliers (au moins une fois par mois des produits alimentaires biologiques depuis moins d’un an) : +17 % contre 9 % en 2017.

Le renouvellement des jeunes générations

Depuis ces cinq dernières années, le marché des produits alimentaires biologiques progresse, avec des habitudes et des modes de consommation qui tendent à changer radicalement. En 2018, ce constat se fait particulièrement ressentir auprès des plus jeunes, les 18-24 ans (la génération Z).
Cette nouvelle génération de consommateurs est née dans une société plus sensible au respect de l’environnement et à l’écologie, où le bio est omniprésent que ce soit dans les médias ou dans les points de vente. Très connectés, les jeunes ont une perception et des attentes en matière de bio quelque peu différentes de leurs aînés.
Sensible au bio, la génération des 18-24 ans est aussi celle du passage à l’acte. Elle a conscience de la nécessité de consommer autrement, de manière plus éthique, responsable et durable. Lorsque l’on compare les raisons qui amène la génération Z à consommer des produits alimentaires biologiques par rapport à leurs aînés, deux items se démarquent : le bien-être animal (37 % versus 28 % pour l’ensemble des consommateurs) et des raisons éthiques et/ou sociales (32 % versus 25 % pour l’ensemble).

Contrairement au reste de la population, 47 % des jeunes trouvent normal de payer davantage pour des produits bio. Cette fracture générationnelle est nette et dit peut-être beaucoup sur une génération plus attachée au pouvoir de vivre au sens large qu’au pouvoir d’achat au sens strict.
C’est le manque de réflexe des 18-24 ans qui explique que leur consommation est moins soutenue (53 %).

%

des 18-34 ans sont des nouveaux consommateurs

%

des 18-24 ans souhaitent augmenter leur conso de produits bio

%

des moins de 25 ans sont plus nombreux à connaître le logo européen

Les lieux d’achat du bio

Même si les grandes et moyennes surfaces alimentaires restent le premier circuit d’achat de produits bio pour 81 % consommateurs, les consommateurs bio achètent dans différents lieux d’achats :

%

les marchés

%

les magasins spécialisés

%

les Artisans

%

la ferme

%

le drive

Les achats de produits bio chez les artisans se font à :

78 % chez les boulangers
74 % chez les primeurs
67 % chez les bouchers
59 % chez les bouchers
45 % chez les poissonniers

Les français veulent davantage de Bio partout

Les français sont en attente d’une plus grande offre de produits bio sur leurs lieux d’achat et notamment chez leurs artisans !

Même si sans surprise, 7 consommateurs bio sur 10 souhaitent trouver davantage de produits alimentaires biologiques dans les Grandes et Moyennes Surfaces. Ils souhaitent une offre plus grande :
chez les artisans (49%) notamment pour les 50-64 ans (57%),
— au marché (47%) particulièrement pour les plus âgés (58%),
— dans les supérettes (37%)
— à la ferme (27%)
— sur le drive et Internet, avec respectivement 16% et 15%

Au-delà de ces points de vente traditionnels, 7 Français sur 10 sont également en attente d’une offre d’aliments bio en dehors de leur domicile:
— en restauration scolaire pour 85% des foyers avec enfants;
— au restaurant (78%),
— dans les hôpitaux (76%)
— en maisons de retraites (74%).

Le podium des produits bio consommés par les français :

%

les fruits et légumes bio

%

les produits laitiers bio

%

les œufs bio

%

les produits d'épicerie bio

%

les boissons bio (jus, vin)

%

les viandes bio

Les principaux freins à la consommation de produits biologiques

84 %

Produits trop chers

62 %

Doutes sur le fait que le produit soit totalement bio

37 %

Pas le réflexe de consommer bio

27 %

Offre qui ne correspond pas aux besoins

23 %

Par manque d’informations

Les 5 grandes typologies de consommateurs bio :

les jeunes citadins peu attachés

11 % de la population française surtout représentés par les cibles les plus jeunes 18-24 ans (16%), 25-34 ans (22%) qui n’ont pas le réflexe de consommer bio.

les célibataires économes

Non consommateurs ni acheteurs, contrôlant leur budget (15 %) 

Les convaincus de la première heure

14 %. Sur-représenté par les 50 ans et plus, avec des traditions familiales, bien ancrées.

les jeunes familles converties

14 % de la population française dont 16 % de 18-24 ans, et 22 % de 25-34 ans avec de jeunes enfants au foyer, une attention particulière sur le budget, mais consommateurs récemment convertis au bio.

les peu confiants

13 % avec une majorité de non consommateurs. Et parmi les consommateurs bio, une sur-représentation des nouveaux entrants.

les exigeants connectés

14%. Plutôt épicuriens qui apprécient la cuisine et les valeurs traditionnelles culinaires.

les Bio citoyens ambassadeurs

(19%). Avec une sur-représentation des plus âgés, qui sont convaincus depuis des années, mais qui peuvent avoir des difficultés à trouver l’offre correspondant à leurs besoins. (19%).

Le bio en Nouvelle-Aquitaine

D’après l’Observatoire Régional de l’Agriculture Biologique (ORAB*), les filières bio de Nouvelle-Aquitaine poursuivent leur progression soutenue après des années 2016 et 2017 déjà exceptionnelles ! Ainsi ce sont plus de 5300 producteurs et 1900 opérateurs qui sont engagés en bio fin 2017. Et cette tendance à la hausse se confirme sur le premier semestre 2018.

Des opérateurs régionaux de plus en plus nombreux pour valoriser les productions bio

L’année 2017 enregistre une augmentation de 16 % des opérateurs certifiés bio en Nouvelle-Aquitaine par rapport à 2016. Ainsi ce sont plus de 1900 entreprises dont 1350 transformateurs, 539 distributeurs et 21 importateurs, qui achètent, transforment ou vendent des matières premières biologiques. 
En termes de nombre d’entreprises par métier, on retrouve comme au niveau national, les terminaux de cuisson de boulangerie des grandes et moyennes surfaces à la première place. Le secteur des boissons est naturellement bien représenté avec 12% des opérateurs bio régionaux suivi des secteurs des viandes et Fruits et légumes ex aequo à 9%.

Guide des entreprises bio de Nouvelle-Aquitaine 2017/2018
INTERBIO Nouvelle-Aquitaine rassemble 142 groupements de producteurs et opérateurs qui sont convaincus de la nécessité de s’unir pour être plus forts et reconnus. Ce guide montre la richesse et la diversité des productions et des produits bio de Nouvelle-Aquitaine, et présente les producteurs et les entreprises qui les produisent, les transforment et les commercialisent.
Guide des groupements de producteurs et des entreprises Bio de Nouvelle-Aquitaine 2017-2018

Le bio, un état d’esprit

Les Français ont pris conscience de la nécessité de consommer plus responsable et durable. Une tendance qui se renforce d’année en année avec une volonté forte de privilégier l’approvisionnement local, les produits de saison, de lutter contre le gaspillage, ou encore le fait maison.
Outre les produits alimentaires, ils consomment bio dans de nombreux secteurs tels que l’hygiène, les cosmétiques, le textile, laissant augurer des changements de mode de vie profonds.

Pour en savoir plus :

Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France
Agence BIO/Spirit Insight – Février 2019

Bio en restauration hors-domicile
Dossier de presse – Agence Bio – novembre 2018

Les amateurs de viande bio sont de plus en plus nombreux …et ils en redemandent !
Sondage Ifop / Interbev – septembre 2018

INTERBIO Nouvelle-Aquitaine
www.interbionouvelleaquitaine.com

Tous les dossiers techniques « Commercialisation »

Aliments fermentés : la tendance de demain

Aliments fermentés : la tendance de demain

Le croissant : la viennoiserie préférée des Français

Le croissant : la viennoiserie préférée des Français

Tout savoir sur le bio : de la fabrication à la commercialisation

Tout savoir sur le bio : de la fabrication à la commercialisation

L’ascension du marché du snacking !

L’ascension du marché du snacking !

Les chiffres des entreprises alimentaires de proximité

Les chiffres des entreprises alimentaires de proximité

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Les commerces alimentaires de proximité bénéficient d’une très bonne image auprès des Français

Les commerces alimentaires de proximité bénéficient d’une très bonne image auprès des Français

Le marché du bio en 2018

Le marché du bio en 2018

La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat

La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat

Click and collect une opportunité pour allier commerce en ligne et commerce de proximité

Click and collect une opportunité pour allier commerce en ligne et commerce de proximité

Les tendances alimentaires 2018

Les tendances alimentaires 2018

Les nouveautés vues au SIAL 2018

Les nouveautés vues au SIAL 2018

Les réseaux sociaux : pourquoi et comment les utiliser?

Les réseaux sociaux : pourquoi et comment les utiliser?

Les français fous de pâtisserie

Les français fous de pâtisserie

La charcuterie artisanale : état des lieux et opportunités

La charcuterie artisanale : état des lieux et opportunités

Entreprises du Patrimoine Vivant : l’excellence des savoir-faire français !

Entreprises du Patrimoine Vivant : l’excellence des savoir-faire français !

Snacking : le nouvel eldorado des artisans métiers de bouche !

Snacking : le nouvel eldorado des artisans métiers de bouche !

Le marché du fromage : les crémiers-fromagers et les nouvelles tendances

Le marché du fromage : les crémiers-fromagers et les nouvelles tendances

Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent tirer profit de ce phénomène?

Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent tirer profit de ce phénomène?

Le marché de la bière artisanale en plein essor

Le marché de la bière artisanale en plein essor

Etude sur le marché du pain

Etude sur le marché du pain

Quelles évolutions dans l’assiette des français ?

Quelles évolutions dans l’assiette des français ?

Les techniques pour mieux vendre

Les techniques pour mieux vendre

La place de la viande dans l’alimentation française

La place de la viande dans l’alimentation française

Les tendances alimentaires de demain : des opportunités pour l’artisanat !

Les tendances alimentaires de demain : des opportunités pour l’artisanat !

Les commerces de proximité face à la révolution numérique

Les commerces de proximité face à la révolution numérique

L’apéritif : un marché à conquérir

L’apéritif : un marché à conquérir

Le repas des fêtes de fin d’année : tout savoir !

Le repas des fêtes de fin d’année : tout savoir !

Ne passez pas à côté du M-commerce !

Ne passez pas à côté du M-commerce !

Les tendances alimentaires en 2016

Les tendances alimentaires en 2016

Engouement pour le Cake Design !

Engouement pour le Cake Design !

Les artisans des métiers de bouche et les produits « sans »

Les artisans des métiers de bouche et les produits « sans »

Du gaspillage alimentaire à tous les étages !

Du gaspillage alimentaire à tous les étages !

Les crémiers-fromagers : mieux les connaitre !

Les crémiers-fromagers : mieux les connaitre !

Les français et le pain

Les français et le pain

Le financement participatif (crowdfunding) : comment ça marche?

Le financement participatif (crowdfunding) : comment ça marche?

Snacking: quelles opportunités pour les boulangeries-pâtisseries?

Snacking: quelles opportunités pour les boulangeries-pâtisseries?

50 ans de consommation alimentaire des Français

50 ans de consommation alimentaire des Français

Faites de l’économie collaborative une opportunité pour votre entreprise!

Faites de l’économie collaborative une opportunité pour votre entreprise!

Impression 3D : futur de l’alimentation ?

Impression 3D : futur de l’alimentation ?

Je réponds à une commande publique

Je réponds à une commande publique

Le paiement sans contact

Le paiement sans contact

Le Foodpairing: la créativité pour de nouvelles recettes!

Le Foodpairing: la créativité pour de nouvelles recettes!

Les food trucks ou commerces itinérants

Les food trucks ou commerces itinérants

Hausse de la TVA depuis le 1er janvier 2014

Hausse de la TVA depuis le 1er janvier 2014

Un guide pour les livraisons de repas à domicile chez les personnes âgées

Un guide pour les livraisons de repas à domicile chez les personnes âgées

Réduction du gaspillage alimentaire

Réduction du gaspillage alimentaire

Le magasin connecté : de nouvelles opportunités !

Le magasin connecté : de nouvelles opportunités !