Covid-19 : le point sur les mesures de soutien pour les artisans de l’alimentaire

 

Les entreprises artisanales de l’alimentaire ont, elles aussi, été impactées par la crise sanitaire du Covid-19. Même si d’après l’étude de la CGAD (du 02/04/20), 83 % des entreprises de l’artisanat et du commerce alimentaire de proximité sont restées ouvertes pendant la période de confinement, plus de 80 % des commerces de bouche font état d’une activité en baisse pendant le confinement.

De nombreuses mesures ont été mises en place pour aider les entreprises impactées par la pandémie de Covid-19.
Certaines activités artisanales de l’alimentaire peuvent bénéficier du plan de soutien que le gouvernement vient de mettre en place pour les secteurs de l’hôtellerie, restauration, cafés, tourisme, événementiel, sport, culture et pour les entreprises des activités amont ou aval de ces secteurs, qui ont subi une très forte baisse d’activité.

Mais d’autres aides peuvent également être sollicitées par les métiers de bouche pour faire face au choc du coronavirus, nous faisons le point.

 

Plan de soutien à l’hôtellerie, restauration, cafés, tourisme, événementiel, sport, culture

 

Activités concernées :

– les secteurs de l’hôtellerie, restauration, cafés, tourisme, événementiel, sport, culture qui sont les plus durablement affectés car soumis à des restrictions d’activité allant au-delà du 11 mai 2020 et notamment la restauration traditionnelle, restauration de type rapide, les services traiteurs.
– les activités amont ou aval de ces secteurs (fabrication de bière, production de boissons alcooliques distillées…) à condition d’avoir subi 80% de perte de chiffre d’affaires durant la période de confinement (15 mars – 15 mai).

Pour plus de détails sur les secteurs d’activités concernés cliquez ici : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites…

Quels sont les mesures de soutien renforcées pour ces secteurs ?

Activité partielle

Les entreprises des activités relevant de ces secteurs, quelle que soit leur taille, pourront continuer à bénéficier d’une prise en charge à 100% de l’indemnité d’activité partielle pour les heures non travaillées jusqu’en septembre.

A savoir : pour les autres secteurs d’activité, depuis le 1er juin, les heures chômées au titre de l’activité partielle sont prises en charge à 85%.

Fonds de solidarité

Le fonds de solidarité reste accessible aux entreprises de ces activités, ainsi qu’aux artistes auteurs, jusqu’à la fin de l’année 2020 et est élargi à partir du 1er juin : seront éligibles les entreprises de ces secteurs ayant jusqu’à 20 salariés (contre 10 salariés actuellement) et réalisant un chiffre d’affaires allant jusqu’à 2 millions d’euros (au lieu de 1 million d’euros actuellement).
Pour les entreprises de ces activités, les aides versées dans le cadre du deuxième volet du fonds peuvent aller jusqu’à 10 000 euros. Ce volet sera accessible sans condition de refus d’un prêt bancaire.

A savoir : pour les autres entreprises, le fonds de solidarité s’arrête au 31 mai. Les entreprises n’ayant pas encore demandé le deuxième étage du fonds, peuvent le faire jusqu’au mois de juillet.

Exonérations de cotisations sociales

Les TPE (moins de 10 salariés) et les PME (moins de 250 salariés) relevant de ces secteurs bénéficieront d’une exonération de cotisations patronales acquittées ou reportées durant les mois de mars à juin 2020 (au titre des périodes d’emploi de février à mai).

De plus, une aide au paiement des cotisations et contributions sociales égale à 20 % de la masse salariale bénéficiant de l’exonération sera mise en place.

 

Les travailleurs indépendants et non-salariés agricoles appartenant à ces secteurs d’activité pourront bénéficier d’une réduction forfaitaire de cotisations égale à l’équivalent de 4 mois des cotisations dues en moyenne dans ces secteurs en 2019. Les micro-entrepreneurs bénéficieront d’une exonération des cotisations dues au titre des mois d’activité compris entre février et mai ou juin.

Plus d’infos sur « Le Gouvernement renforce les aides apportées aux secteurs de l’hôtellerie, restauration, cafés, tourisme, événementiel, sport, culture » ici : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites…

Mesures mises en place pour toutes les autres entreprises

Toutes les autres entreprises peuvent bénéficier, selon leur situation, de mesures exceptionnelles d’exonération de cotisations, de remise ou d’apurement des dettes sociales :

Mesures exceptionnelles d’exonération de cotisations

Les TPE des secteurs pour lesquelles l’accueil du public a été interrompu jusqu’au 11 mai du fait des mesures sanitaires prises pendant le confinement bénéficieront d’une exonération calculée sur les cotisations patronales dues de mars à mai 2020 (au titre des périodes d’emploi de février à avril). Ces TPE pourront également avoir recours à l’aide égale à 20 % de la masse salariale versée sur ces trois mois.
Les travailleurs indépendants de ces mêmes secteurs bénéficieront d’une réduction forfaitaire de cotisations égale à l’équivalent de 3 mois des cotisations dues en moyenne dans ces secteurs en 2019.

Mise en place d’échéanciers de remboursement

Pour toutes les entreprises, des plans d’apurement seront proposés par les organismes de recouvrement. Dans le cadre de ces plans, les entreprises de moins de 50 salariés ayant subi une diminution de leur chiffre d’affaires d’au moins 50 % qui ne relèvent pas des secteurs bénéficiant des exonérations, pourront demander à bénéficier d’un dispositif exceptionnel de remise d’une partie des dettes constituées pendant la crise. Les demandes donneront lieu à une décision au vu de la situation individuelle de chaque entreprise.
Ces mesures feront l’objet de dispositions législatives et réglementaires dans les prochaines semaines.

Tous les dossiers techniques « Réglementation / Technologie »

Covid-19 : le point sur les mesures de soutien pour les artisans de l’alimentaire

Covid-19 : le point sur les mesures de soutien pour les artisans de l’alimentaire

Les entreprises artisanales de l’alimentaire ont, elles aussi, été impactées par la crise sanitaire du Covid-19. Certaines activités artisanales de l’alimentaire peuvent bénéficier du plan de soutien que le gouvernement vient de mettre en place pour les secteurs de l’hôtellerie, restauration... Mais d’autres aides peuvent également être sollicitées par les métiers de bouche, nous faisons le point.
Voir ce dossier

Analyses microbiologiques et durée de vie des produits alimentaires

Analyses microbiologiques et durée de vie des produits alimentaires

D’un point de vue réglementaire, l’exploitant est dans l’obligation de réaliser des analyses microbiologiques et de respecter les critères microbiologiques définis par les textes. Ces analyses permettent aussi la détermination de la durée de vie des produits, ce qui est un véritable enjeu pour les professionnels. Quelle est la différence entre une DLC et une DDM? Comment fixer la durée de vie d'un produit?
Voir ce dossier

Covid 19 : les artisans de l’alimentaire éligibles à l’activité partielle

Covid 19 : les artisans de l’alimentaire éligibles à l’activité partielle

En cas de difficultés (effectif réduit, baisse de fréquentation…), les artisans de l’alimentaire peuvent aussi recourir au dispositif d’activité partielle ! Dans ce contexte de crise sanitaire inédite, le recours à l’activité partielle se révèle être un outil important pour préserver l’emploi. Explications et démarches à effectuer
Voir ce dossier

Fluides frigorigènes, attention à la réglementation!

Fluides frigorigènes, attention à la réglementation!

Artisans : des solutions pour réduire vos pertes alimentaires !

Artisans : des solutions pour réduire vos pertes alimentaires !

Le réseau des Chambres de Métiers et de l'Artisanat met en place des outils afin d'aider les artisans à passer à l’action dans leur démarche de réduction des pertes alimentaires.
Voir ce dossier

Réforme de l’assurance chômage : ce qui va changer pour les artisans

Réforme de l’assurance chômage : ce qui va changer pour les artisans

Découvrez les principaux changements de l'assurance chômage qui peuvent concerner les artisans.
Voir ce dossier

Artisans : vous devez proposer un médiateur de la consommation à vos clients

Artisans : vous devez proposer un médiateur de la consommation à vos clients

Quelle que soit la taille de votre entreprise, vous devez permettre à tout consommateur l’accès à un dispositif de médiation de la consommation en vue de la résolution amiable d’éventuels litiges.
Voir ce dossier

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Le cash back arrive en France, dans les commerces de proximité. Artisans commerçants, vous pouvez ainsi délivrer de l’argent en liquide à vos clients quand ils paient par carte bancaire ! Mais concrètement, qu’est-ce que le cash back ? Quels bénéfices pour vous ? Quelle réglementation ?
Voir ce dossier

Tout savoir sur la loi agriculture et alimentation

Tout savoir sur la loi agriculture et alimentation

la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable a été promulguée le 1er novembre 2018. Quels sont ses objectifs et que contient-elle concrètement ?
Voir ce dossier

Les alcools utilisés dans vos préparations exonérés de droit

Les alcools utilisés dans vos préparations exonérés de droit

En tant que professionnels des métiers de bouche, vous pouvez être exonérés de taxes sur celui-ci (droits d’accises et vignette sécurité sociale).
Voir ce dossier

Acrylamide : une nouvelle réglementation

Acrylamide : une nouvelle réglementation

L’acrylamide dans les aliments représente une préoccupation de santé publique. Le règlement européen 2017/2158 du 20 novembre 2017 est entré en application le 11 avril 2018. Il impose aux exploitants du secteur alimentaire la mise en œuvre de mesures de réduction de la présence d’acrylamide, proportionnées à la taille et à la nature de leur établissement, et définit des valeurs de référence pour vérifier l’efficacité des mesures mises en œuvre.
Voir ce dossier

MAVImplant : un outil gratuit d’aide à la conception des lieux de travail

MAVImplant : un outil gratuit d’aide à la conception des lieux de travail

Logiciels de caisse : respectez-vous la réglementation?

Logiciels de caisse : respectez-vous la réglementation?

Depuis le 1er janvier 2018, les commerçants et autres professionnels assujettis à la TVA ont l’obligation d'enregistrer les paiements de leurs clients au moyen d'un logiciel de comptabilité ou d'un système de caisse sécurisés et certifiés.
Voir ce dossier

Conditionnement sous vide ou sous atmosphère modifiée

Conditionnement sous vide ou sous atmosphère modifiée

Le procédé de conservation sous vide est un outil précieux et il constitue une aide indispensable pour les professionnels. Pratique, il nécessite cependant quelques connaissances et un minimum de technique.
Voir ce dossier

congélation/décongélation

congélation/décongélation

Du gaspillage alimentaire à tous les étages !

Du gaspillage alimentaire à tous les étages !

Au total, ce sont 10 millions de tonnes de produits qui sont perdus et gaspillés pour l’alimentation humaine par an en France soit 16 milliards d’euros ! Etat des lieux des pertes et gaspillages alimentaires à chaque étape de la chaîne alimentaire.
Voir ce dossier

Tout savoir sur l’interdiction des sacs plastique à usage unique !

Tout savoir sur l’interdiction des sacs plastique à usage unique !

Le décret mettant fin aux sacs plastique jetables a été publié au journal officiel du 31 mars 2016. Les sacs plastique à usage unique seront donc interdits aux caisses à compter du 1er juillet 2016.
Voir ce dossier

Licence d’un restaurant et débit de boissons

Licence d’un restaurant et débit de boissons

Les biodéchets

Les biodéchets

Impression 3D : futur de l’alimentation ?

Impression 3D : futur de l’alimentation ?

Les prouesses de l’impression 3D ne cessent de séduire l’industrie et l’agroalimentaire ne fait pas exception. L'impression culinaire ou alimentaire, qui semble souvent sortie tout droit d'un film de science-fiction, fait beaucoup parler. L’étendue des possibles est hallucinante!
Voir ce dossier

Accessibilité des commerces

Accessibilité des commerces

La loi du 11 février 2005 proposait de rendre la société accessible à tous, dans un délai de10 ans. Un programme ambitieux mais indispensable qui vise à répondre aux besoins des personnes en fauteuil roulant, mais aussi de ceux de toutes les personnes en situation de déficience : physique, visuelle, auditive, mentale, cognitive… Au vu de l’ampleur du retard pris par les commerces et les administrations dans la mise en place de la réglementation accessibilité, le gouvernement a proposé de décal
Voir ce dossier

Sécurité sanitaire : les démarches réglementaires

Sécurité sanitaire : les démarches réglementaires

Déclaration des allergènes

Déclaration des allergènes

Informer les consommateurs sur les denrées alimentaires (réglement INCO)

Informer les consommateurs sur les denrées alimentaires (réglement INCO)

La traçabilité alimentaire

La traçabilité alimentaire

Je réponds à une commande publique

Je réponds à une commande publique

Le cahier des charges pour les produits de boulangerie

Le cahier des charges pour les produits de boulangerie

Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS)

Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS)

Contrôle des balances

Contrôle des balances

Santé et sécurité au travail : les vérifications périodiques obligatoires

Santé et sécurité au travail : les vérifications périodiques obligatoires

Hausse de la TVA depuis le 1er janvier 2014

Hausse de la TVA depuis le 1er janvier 2014

Prévention des risques professionnels : le document unique

Prévention des risques professionnels : le document unique

Obligation de formation à l’hygiène pour les restaurants commerciaux

Obligation de formation à l’hygiène pour les restaurants commerciaux

Un guide pour les livraisons de repas à domicile chez les personnes âgées

Un guide pour les livraisons de repas à domicile chez les personnes âgées

La mention « fait maison »

La mention « fait maison »

Donner aux associations d’aide alimentaire

Donner aux associations d’aide alimentaire

Réduction du gaspillage alimentaire

Réduction du gaspillage alimentaire

Retrait des MRS : réglementation

Retrait des MRS : réglementation