Covid 19 : comment les artisans de l’alimentaire réagissent en Nouvelle-Aquitaine ?

 

Les métiers de bouche sont parmi les seuls commerces de proximité ouvrant au public et animant encore les villes et villages. D’après une étude menée par la CGAD, 83% des entreprises de l’artisanat et du commerce alimentaire de proximité sont restées ouvertes pendant cette première période de confinement avec une situation évidemment variable selon l’activité de l’entreprise (activité très faible pour les chocolatiers, brasseurs indépendants…).

Comment les artisans de l’alimentaire se sont-ils adaptés ? Quel est l’impact de cette crise sanitaire sur leur activité ? Comment ont-ils réorganisé leur activité ? Quelles initiatives ont-ils mises en place en Nouvelle-Aquitaine ?

 Ce que révèlent les études réalisées auprès de ce secteur

Afin de mieux cerner l’impact de cette crise sanitaire, la CGAD, l’U2P et la Toque Magazine ont récemment réalisés des enquêtes auprès des entreprises artisanales dont les artisans de l’alimentaire et les boulangers. Voici les principaux résultats de ces études…

Concernant les artisans de l’alimentaire :

– 83% des entreprises sont restées ouvertes depuis la mise en place du confinement soient complètement (72% d’entre elles) soient partiellement en proposant notamment des livraisons (11% d’entre elles). 17% des entreprises n’ont pas ouvert ;

– la moitié des métiers de bouche qui ont fermé l’ont fait en raison d’une absence de clients. Et beaucoup ont dû fermer car ils n’étaient pas autorisés à ouvrir (exemple les entreprises non sédentaires sur marché ou ambulantes et voie publique).

– ¼ des entreprises répondantes ont une activité non sédentaire (sur marché ou de vente ambulante et voie publique). Beaucoup de marchés n’ont pu se tenir déjà pendant cette période et les entreprises ont dû arrêter ou réorienter leur activité ;

– selon l’étude de la CGAD, plus de 80% des commerces de bouche font état d’une activité en baisse depuis la mise en place du confinement. 10% estiment leur activité stable et 9% en hausse. 38% des entreprises évaluent leur perte de chiffre d’affaires mensuel sur mars de 40 à 60%, 26% la chiffrent entre 20 et 40%, 18% à plus de 70%.
Selon l’étude de l’U2P les commerces alimentaires de proximité, maintenus ouverts afin de répondre aux besoins de première nécessité des Français, affichent à 63% un CA stable ou en hausse. 11 % estiment subir une baisse de leur chiffre d’affaires d’au moins 70 %, 19 % l’estiment entre 35 % et 70 % et pour 7 % la baisse de leur chiffre d’affaires serait inférieure à 35 %.

– les entreprises ont dû réduire leurs achats ou leurs fabrications et adapter leurs horaires d’ouverture ;

– 70 % d’augmentation des paiements par carte sans contact selon les estimations des entreprises ;

– après la crise, les entreprises considèrent que le gouvernement devra mettre en place un plan de relance axé sur les entreprises de proximité, valoriser le lien social et veiller à préserver la diversité du commerce mis à mal actuellement.

Et concernant plus particulièrement les boulangers

En cette période inédite de confinement, 93 % des boulangers-pâtissiers ont cherché à maintenir leur activité dans un contexte de ralentissement commercial et malgré des effectifs réduits. Même si beaucoup ont pu équiper leur personnel de protections et installer une paroi transparente au niveau du comptoir, la plupart a dû passer une partie de l’effectif au chômage partiel et se réorganiser entièrement.

Si 70% des boulangers ont réduit et modifié leurs horaires, 18% n’ont rien changé.

Passé le début du confinement et l’afflux de consommateurs soucieux de faire des réserves, les boulangers ont dû réadapter leur offre.

La production de pains spéciaux a augmenté pour 34% des sondés (stable pour 26%). Il s’agit de la catégorie dont la production a le moins diminué. Par contre, 47% des boulangers sondés déclarent avoir réduit la fabrication de baguettes et pains ordinaires. Les pains spéciaux sont privilégiés par les consommateurs car ils couvrent les besoins de plusieurs jours.

90 % ont réduit la production de viennoiseries. Entre 22 % et 30 % ont supprimé la production de pâtisserie, en raison de l’absence d’un pâtissier et/ou de la nécessite de définir des priorités.

Télétravail oblige, le snacking dégringole : moins de 2 % du chiffre d’affaires contre 16 % en moyenne au niveau national dans une boulangerie.

Même si le pain est resté la priorité du consommateur, on constate tout de même une baisse des ventes. 
Pour gérer les invendus, certains se sont tournés vers des solutions du type Too Good To Go pour éviter de les jeter, ou ont opté pour des promotions.

43 % estiment que l’activité du 1er trimestre 2020 est moins bonne que celle de 2019 (baisse moyenne de 27 %). 
Pour gérer les invendus, certains se sont tournés vers des solutions du type Too Good To Go pour éviter de les jeter, ou ont opté pour des promotions.

Comment les artisans de l’alimentaire se sont-ils adaptés en Nouvelle-Aquitaine ?

Cette crise inédite a accéléré le développement de nouveaux services par les artisans de l’alimentaire, y compris le passage au numérique. Les artisans ont su s’adapter et mettre en place de nouveaux services :

Aménagement des horaires et règles de bonne conduite

Les commerces alimentaires ont dû mettre en place des consignes de sécurité, des marquages au sol pour respecter les règles de distanciation sociale, équiper son personnel de gants et masques. Parallèlement, de nouveaux horaires ainsi qu’une offre moins large ont souvent été mis en place.

Exemples :

Offre adaptée de la boulangerie à St-Martial-de-Gimel (19). La boulangerie de Gaëlle et Sébastien Monange s’est adaptée à la crise, réduisant les quantités de pain dans ses dépôts habituels, mais agrandissant ses tournées. Elle s’est arrangée avec la supérette de Marcillac-la-Croisille pour muscler son offre de petite épicerie pendant la tournée.
Source : La Montagne (Corrèze) 23/04/20

Boulangeries face au Covid19 à Périgueux (24). Alain Pichard, patron de 5 boutiques installées aux Jalots, au Coderc, aux Romains, au Privilège et au Petit-Change adapte ses boulangeries avec de solides mesures de prévention contre le coronavirus. Il n’exclut pas de devoir placer une partie de son équipe en chômage technique dans les jours à venir.
Source : Sud Ouest (Dordogne) 20/03/20

Drive et livraison

La quasi-totalité des commerces alimentaires ont mis en place un service de livraison et/ou de drive (parfois pour la 1ère fois). Certains sont allés plus loin en mettant en place la vente en ligne (click and collect). Ceux qui proposaient déjà ce service ont bien sûr accéléré la promotion de cet outil.

Exemple :

La Boucherie du Parc, Artisan Gourmand, se retrouve en ligne au Bouscat (33). Franck Barbieri, gérant de la Boucherie du Parc, est présent sur la plateforme de vente de produits locaux dans un rayon de 6 km, Ollca. Il est aussi sur la plateforme lancée par la Région et l’AANA.
Source : Courrier Français (Gironde) 10/04/20

Livraison de repas

Face à la fermeture imposée des restaurants et à l’annulation de tous les événements publics, culturels et familiaux, les restaurateurs et les traiteurs se sont adaptés en proposant la livraison de repas à domicile ou des plateaux repas à emporter.

Exemples :

La Brasserie à Treignac (19), Artisan Gourmand, assure une prestation de portage de repas à domicile ou des plats à emporter.
Source :  Facebook La Brasserie Treignac

L’instant gourmand à St Maurice les Brousses (87), Artisan Gourmand, prépare des plateaux repas à emporter.
Source : Facebook l’Instant Gourmand  

La Table d’As à Surgères (17), Artisan Gourmand, rallume ses fourneaux pour préparer des repas à emporter ou à se faire livrer chez soi. Source : Facebook La Table d’As 

Livraison de repas à domicile par un traiteur à Pompadour (19). Pascal Le Hech, boucher-charcutier-traiteur et Artisan Gourmand, a mis en place un service de livraison de repas à domicile. Il compense ainsi partiellement la baisse de son chiffre d’affaires consécutive à l’annulation de divers événements.
Source : Le Populaire/La Montagne (toutes éditions) 27/03/20

Regroupements d’artisans pour assurer les livraisons

Dans de nombreux territoires, plusieurs artisans se sont regroupés pour organiser des commandes et des livraisons groupées.

Exemples :

Six commerçants de Saint-Yrieix-la-Perche (87) s’associent pour organiser des livraisons à domicile. Depuis la mi-avril, Louis-Philippe Renard, boulanger s’est allié avec cinq commerçants de la commune. Devant le succès rencontré, ce système pourrait perdurer après le confinement.
Source : Le Populaire (Haute-Vienne) 22/04/20

Commerçants associés pour livraisons à Cognac (16). Le restaurant «Chez Aristide», le crémier «Le temps d’un fromage», la Cave Saint-Léger et la boulangerie Lemétayer ont mis en place différentes formules de plateaux repas avec livraison jusqu’à 10 km autour de la ville.
Source : Sud Ouest (Charente) 21/03/20

Solidarité

De nombreux artisans font preuve de solidarité envers ceux qui sont en première ligne : les soignants, les policiers, les éboueurs… Les initiatives sont nombreuses.

Exemples :

Traiteurs solidaires des gendarmes au Dorat (87). Les traiteurs Emmanuel et Karine Ardillon, Artisans Gourmands, ont livré des flognardes aux brigades de gendarmerie de Bellac, Magnac-Laval et Bessines.
Source : Le Populaire (Haute-Vienne) 21/04/20

L’artisan chocolatier bordelais, Luc Dorin, Artisan Gourmand, crée un œuf de Pâques géant pour soutenir les soignants. Le maître pâtissier bordelais, a rouvert cette semaine sa cacaoterie à l’occasion des fêtes de Pâques afin de proposer ses créations en chocolat. Mais cette année, coronavirus oblige, l’artisan s’est adapté au contexte : tous ses œufs de Pâques sont décorés avec un masque. De plus, l’artisan a décidé de concevoir un œuf de Pâques géant de 55 centimètres de haut, moitié chocolat noir, moitié chocolat au lait qu’il a remis au service Anesthésie-Réanimation de l’hôpital Haut-Lévêque à Pessac (33).
Source : www.sudouest.fr – 09/04/20

A Limoges (87), les ESCROCS, Artisans Gourmands, spécialistes des croques-monsieurs, ont tenu à répondre au formidable élan de solidarité proposé par le Collectif Solidaire Limoges qui consiste à préparer quelques repas en soutien à ceux qui sont en première ligne : personnels soignants, caissiers, pompiers, chauffeurs, éboueurs…
Source : Facebook Les Escrocs

Les Papas confituriers à Saint Martin de Ré (17), Artisans Gourmands, apportent leur contribution à l’élan solidaire envers les soignants en faisant dons de confitures au service de pédopsychiatrie de l’hôpital de Marius Lacroix.
Source : Facebook Les Papas confituriers

Boulangers solidaires à St-Vaury (23). Anthony Jallet, Artisan Gourmand, gérant de la boulangerie «Au rendez-vous des gourmets», a offert 10kg de chocolat aux soignants des centres hospitaliers de Guéret et Saint-Vaury.
Source : La Montagne (Creuse) 08/04/20

Box

Quelques artisans essayent de trouver des alternatives à leur baisse d’activité, et proposent de nouveaux services comme des box de produits.

Exemple :

La pâtisserie Choubeurrepomme à Eymoutiers (87), Artisan Gourmand, propose chaque semaine à ses clients de commander une box de pâtisseries livrée à domicile : deux gâteaux individuels accompagnés de gourmandises mystères.
Source : Facebook Choubeurrepomme

Maintenir le lien avec les clients

Afin de conserver un lien avec leurs consommateurs certains Artisans Gourmands Nouvelle-Aquitaine, utilisent les réseaux sociaux pour partager leurs recettes ou proposer des cours en ligne.

Exemple :

A Brive (19), la boulangerie Chaminade lance des cours de cuisine sur internet.
Source : Facebook Boulangerie Chaminade

Pendant la durée du confinement, la Pâtisserie San Nicolas à Bordeaux (33) propose des cours de pâtisserie en live sur sa page Facebook. Source : Facebook Pâtisserie San Nicolas

A Pau (64), ADquat traiteur réalise plusieurs cours de cuisine en vidéo.
Source : Facebook ADquat traiteur

La Chocolaterie Lamy à Brive (19) présente tous les mercredis une recette sucrée gourmande.
Source : https://www.facebook.com/chocolaterielamy/

Communiquer sur la continuité de son activité

Afin de faciliter la visibilité des commerces en activité et de rendre visible les artisans non équipés de site internet ou de réseaux sociaux, de nombreuses carte interactives ou plateformes web de mise en relation entre artisans, producteurs et consommateurs se sont mises en place au niveau régional et parfois même au niveau local. Les artisans ont bien sûr été nombreux à s’y inscrire.

Exemples :

Carte interactive des artisans ouverts en Nouvelle-Aquitaine créé par les Chambres de Métiers et de l’Artisanat en Nouvelle-Aquitaine 

La Région Nouvelle-Aquitaine et l’AANA (Agence de l’Alimentation Nouvelle-Aquitaine) lancent une plateforme solidaire qui met en relation artisans, producteurs locaux et consommateurs. https://plateforme.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr/

Proposer des bons d’achat

Les artisans des métiers de bouche sont nombreux à proposer la vente de bons d’achat utilisables dès leur réouverture ce qui leur permet de recevoir de la trésorerie immédiatement sans aucune commission.

Exemples :

Soutien-commerçants-artisans.fr. La plateforme Petitscommerces a lancé lundi 23 mars le site Soutien-Commercants-Artisans.fr pour aider les petits commerçants et artisans locaux à surmonter la crise liée au coronavirus. Les commerçants peuvent proposer des bons d’achat à leurs clients utilisables dès leur réouverture et recevoir de la trésorerie immédiatement sans aucune commission. Inscription en ligne et service gratuit.
https://soutien-commercants-artisans.fr/

Bons d’achats chez les commerçants à Eymoutiers (87). L’Association Eymoutiers Coeur de Ville a créé un site internet où commander des bons d’achats utilisables dans les commerces locaux jusqu’au 31 décembre. Cette opération permet de fournir un peu de trésorerie à une vingtaine de commerces en arrêt total depuis mi-mars.
https://eymoutierssolidaire.eproshopping.fr/

Pour en savoir plus :

Impactées par la crise, les entreprises de l’artisanat et du commerce alimentaire de proximité font preuve de résilience -résultats d’enquête
Communiqué de presse – CGAD – 02/04/20

Les artisans, commerçants de proximité et professionnels libéraux lourdement impactés par la crise – Enquête U2P – Xerfi I+C
Communiqué de presse – U2P– 22/04/20

Covid-19 : comment les boulangers font face ?
Etude La Toque Magazine et CHD Expert – Avril 2020

Tous les dossiers techniques « Commercialisation »

Les métiers de bouche et la tendance du végétal

Les métiers de bouche et la tendance du végétal

Le marché bio dynamique en 2020 malgré la crise

Le marché bio dynamique en 2020 malgré la crise

Top 5 des dossiers les plus lus en 2021

Top 5 des dossiers les plus lus en 2021

Les français et le pain en 2021

Les français et le pain en 2021

L’envie de bio et de local se confirme pour 2021

L’envie de bio et de local se confirme pour 2021

Artisans de l’alimentaire : comment vendre en ligne ?

Artisans de l’alimentaire : comment vendre en ligne ?

Quelles sont les pistes d’évolution de la consommation alimentaire post-covid ?

Quelles sont les pistes d’évolution de la consommation alimentaire post-covid ?

Les distributeurs automatiques : un nouvel outil de vente pour les artisans ?

Les distributeurs automatiques : un nouvel outil de vente pour les artisans ?

Un nouveau cahier des charges pour simplifier la certification biologique pour les restaurateurs

Un nouveau cahier des charges pour simplifier la certification biologique pour les restaurateurs

Les français et les pains du monde

Les français et les pains du monde

Le marché du bio en 2019

Le marché du bio en 2019

L’essor du local : de nouvelles opportunités pour les commerces de proximité

L’essor du local : de nouvelles opportunités pour les commerces de proximité

Top 5 des dossiers les plus lus

Top 5 des dossiers les plus lus

La crise du Covid-19 : de nouveaux comportements alimentaires ?

La crise du Covid-19 : de nouveaux comportements alimentaires ?

Covid 19 : comment les artisans de l’alimentaire réagissent en Nouvelle-Aquitaine ?

Covid 19 : comment les artisans de l’alimentaire réagissent en Nouvelle-Aquitaine ?

Les français et le bio en 2020

Les français et le bio en 2020

Les crémiers-fromagers promis à un bel avenir !

Les crémiers-fromagers promis à un bel avenir !

La boulangerie en profonde mutation

La boulangerie en profonde mutation

Les chiffres clés de la boulangerie-pâtisserie en 2019

Les chiffres clés de la boulangerie-pâtisserie en 2019

La livraison à domicile : une véritable tendance de fond

La livraison à domicile : une véritable tendance de fond

L’interdiction du plastique : une opportunité pour les artisans ?

L’interdiction du plastique : une opportunité pour les artisans ?

La poissonnerie artisanale et sa clientèle

La poissonnerie artisanale et sa clientèle

Les boulangeries artisanales face à une concurrence féroce

Les boulangeries artisanales face à une concurrence féroce

Le secteur de la pâtisserie se porte bien

Le secteur de la pâtisserie se porte bien

Aliments fermentés : la tendance de demain

Aliments fermentés : la tendance de demain

Le croissant : la viennoiserie préférée des Français

Le croissant : la viennoiserie préférée des Français

Tout savoir sur le bio : de la fabrication à la commercialisation

Tout savoir sur le bio : de la fabrication à la commercialisation

L’ascension du marché du snacking !

L’ascension du marché du snacking !

Les chiffres des entreprises alimentaires de proximité

Les chiffres des entreprises alimentaires de proximité

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Cash back : retirer de l’argent chez un artisan commerçant est désormais possible !

Les commerces alimentaires de proximité bénéficient d’une très bonne image auprès des Français

Les commerces alimentaires de proximité bénéficient d’une très bonne image auprès des Français

Le marché du bio en 2018

Le marché du bio en 2018

La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat

La craftérisation : le retour aux valeurs de l’artisanat

Click and collect une opportunité pour allier commerce en ligne et commerce de proximité

Click and collect une opportunité pour allier commerce en ligne et commerce de proximité

Les tendances alimentaires 2018

Les tendances alimentaires 2018

Les nouveautés vues au SIAL 2018

Les nouveautés vues au SIAL 2018

Les réseaux sociaux : pourquoi et comment les utiliser?

Les réseaux sociaux : pourquoi et comment les utiliser?

Les français fous de pâtisserie

Les français fous de pâtisserie

La charcuterie artisanale : état des lieux et opportunités

La charcuterie artisanale : état des lieux et opportunités

Entreprises du Patrimoine Vivant : l’excellence des savoir-faire français !

Entreprises du Patrimoine Vivant : l’excellence des savoir-faire français !

Snacking : le nouvel eldorado des artisans métiers de bouche !

Snacking : le nouvel eldorado des artisans métiers de bouche !

Le marché du fromage : les crémiers-fromagers et les nouvelles tendances

Le marché du fromage : les crémiers-fromagers et les nouvelles tendances

Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent tirer profit de ce phénomène?

Flexitarisme et retour au naturel, comment les artisans peuvent tirer profit de ce phénomène?

Le marché de la bière artisanale en plein essor

Le marché de la bière artisanale en plein essor

Etude sur le marché du pain

Etude sur le marché du pain

Quelles évolutions dans l’assiette des français ?

Quelles évolutions dans l’assiette des français ?

Les techniques pour mieux vendre

Les techniques pour mieux vendre

La place de la viande dans l’alimentation française

La place de la viande dans l’alimentation française

Les tendances alimentaires de demain : des opportunités pour l’artisanat !

Les tendances alimentaires de demain : des opportunités pour l’artisanat !

Les commerces de proximité face à la révolution numérique

Les commerces de proximité face à la révolution numérique

Les artisans gourmands Nouvelle Aquitaine