Artisans de l’alimentaire : comment vendre en ligne ?

 

Publié le 02/04/21

La crise sanitaire a mis en évidence la nécessité pour vous, artisans de l’alimentaire de prendre le virage du numérique.
En effet, les contraintes sanitaires engendrées par l’épidémie de Covid-19 (confinement, couvre-feux, développement du télétravail, distanciations sociales…) ont eu des répercussions sur la fréquentation, voire l’ouverture de vos entreprises (notamment pour la restauration), sur vos ventes et sur la qualité de vos relations avec vos clients. Or, le numérique est un précieux allié pour garder le contact avec ses clients et pour développer ses ventes. L’année 2020 a d’ailleurs donné un coup d’accélérateur au e-commerce.
La situation vécue avec la Covid-19 peut être l’occasion de repenser votre organisation, d’améliorer votre présence sur internet et de réfléchir sérieusement à vous lancer dans la vente en ligne. Que ce soit pour faire face à la crise ou pour sécuriser la croissance de votre entreprise artisanale, la transformation numérique doit être engagée.
L’éventail des solutions digitales proposées aux artisans et commerçants s’étoffe. Comment faire ? Vers qui se tourner ?

Quelles solutions pour vendre en ligne ?

 

Rejoindre une place de marché

 

Pour vendre ses produits en ligne, une des solutions est de recourir à une place de marché (marketplace). Il s’agit d’une plateforme en ligne où les vendeurs présentent leurs articles pour les mettre à disposition des acheteurs sur ce mégasite avec une commission prélevée sur les ventes.
En France, il en existe de nombreuses qui sont généralistes (Cdiscount, Rueducommerce, Rakuten, eBay, Amazon, Le Bon Coin, Fnac…) ou spécialisées (Pourdebon.com, Etsy, Truffaut, Asos, Les nouveaux cavistes, Pecheur.com …). Il existe également des marketplaces locales qui mettent donc en avant des commerçants et productions sur les territoires (Ma Ville Mon Shopping, Sauve ton commerce, Teekers, Wishibam …). En Nouvelle-Aquitaine, pendant le confinement, les artisans et producteurs locaux se sont retrouvés sur la plateforme de l’AANA plateforme.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr.
La page #Ecommerce4Good de la Fevad liste ces marketplaces.

Une place de marché nécessite moins d’investissement et offre des fonctionnalités garantissant une meilleure visibilité. Cependant leur coût n’est pas négligeable : de 7 % à 20 % de frais de commission sur les ventes en temps normal.
Recourir à une marketplace peut être considéré comme une façon d’externaliser la gestion d’un site e-commerce. L’artisan se concentre ainsi sur son métier de base : la production et la vente. C’est la marketplace qui s’occupe du marketing, des frais d’hébergement du site, du paiement en ligne sécurisé et parfois même de la logistique.
De façon générale, il reste aux vendeurs la charge de mettre en ligne la bonne description du produit (photo, texte descriptifs) et garder une animation sur les questions/avis d’acheteurs.

Quels sont les avantages d’être sur une place de marché ?

1.Se faire connaître auprès de nouveaux clients. Le premier avantage est de bénéficier de la notoriété et de l’audience de la plateforme, permettant ainsi de toucher une clientèle très large immédiatement. Pour les petits commerçants, c’est donc la possibilité d’atteindre de nouveaux clients hors vente en magasin physique et de leur propre site d’e-commerce.

2. Être plus visible sur les moteurs de recherche.
Sur une place de marché, les vendeurs bénéficient d’une bonne visibilité liée à l’image de la plateforme et à ses efforts pour être visible sur les moteurs de recherche. Ainsi les pages de produits et/ou de la boutique d’un petit commerçant, sur la place de marché seront très bien référencées dans les résultats des moteurs de recherche (dont Google).

3. Pouvoir profiter des choix techniques de la plateforme. La transaction est gérée par la plateforme qui garantit ainsi la sécurité de paiement, autant pour le vendeur que pour l’acheteur. En cas de litige, concernant le paiement en ligne ou autre (service après-vente), c’est la plateforme qui s’en occupe.

Quels sont les inconvénients des places de marché ?

1. La difficulté à fidéliser ses clients. Le premier inconvénient est la difficulté avec laquelle le vendeur pourra fidéliser ses clients puisque qu’il s’agit en fait des clients de la marketplace et non du vendeur.

2. La difficulté de se démarquer de la concurrence.
Rares sont les places de marché qui offrent la possibilité de personnaliser la page ou la boutique de l’artisan. Il est donc presque impossible de se créer une identité via une marketplace.
Il peut être difficile de se faire remarquer sur les places de marché parce que les concurrents y sont nombreux.

3. Comment être rentable sur une marketplace ? La loi du marché veut que le vendeur propose des prix attractifs, donc plus faibles que les concurrents, or la place de marché se récupère via un pourcentage sur les transactions. Il faut donc réussir à vendre un produit, tout en étant gagnant. Et face à la concurrence, ce n’est pas simple.
Il faut donc se démarquer sur l’originalité du produit ou ses spécificités (fabrication artisanale, bio, sans conservateur, sans additif…).

La progression des ventes réalisées sur les places de marché a permis à de nombreux magasins physiques de limiter le recul de leurs ventes pendant le confinement et depuis le déconfinement.

Pour en savoir plus : 

Comment vendre sur une place de marché
www.francenum.gouv.fr – 07/09/20

 

Créer son propre site internet

 

Site vitrine ou boutique en ligne ?
Un site vitrine aura pour seule vocation de présenter l’activité de votre entreprise, les produits, les actualités alors qu’un site boutique en ligne a pour principal objectif de vendre les produits en ligne. On y trouvera également des informations sur l’entreprise et sur les produits.

Comment créer son site web ?

Pour créer un site internet personnalisé, le conseiller numérique de votre CMA peut facilement vous guider vers des prestataires locaux ou des solutions reconnues sur le marché : New Oxatis, Prestashop ou encore Shopify.
Clique-mon-commerce.gouv.fr et la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (page #Ecommerce4Good ) recensent les acteurs du secteur qui se mobilisent et proposent un panel de solutions à conditions préférentielles (remise ou gratuité).

Comment rendre votre site d’e-commerce attractif ?
Même s’il ne s’agit bien sûr pas de votre principal canal de vente, il est important de ne pas le négliger, d’adopter les bons réflexes pour fidéliser les clients et en attirer de nouveaux :
1. Soignez la devanture : la page d’accueil, le visuel, l’adresse url de votre site…
2. Optimisez la navigation : le client doit pouvoir aller droit au but, naviguer et commander en quelques clics (site responsive, améliorer la vitesse de chargement, l’arborescence du site doit être claire…)
3. Travaillez le contenu : les fiches produits comprenant la description du produit et les caractéristiques techniques doivent être précises, les photos doivent être de qualité…
4. Améliorez la logistique : offrez les frais de port ou une petite réduction à la 1ère commande, proposez plusieurs modes de livraison (à domicile, en point relais, en magasin…), proposez un emballage spécial accompagné d’un mot personnalisé lorsqu’il s’agit d’un cadeau…
5. Créer des passerelles. Il est important d’assurer la promotion de votre site e-commerce via un maximum de canaux : communiquer sur une opération spéciale d’e-commerce via les réseaux sociaux, une newsletter, dans son magasin en proposant des codes promo valables sur le site…
6. Gardez le contact avec vos clients : créez une newsletter, encouragez le parrainage de nouveaux clients (avec réduction à la clé), demandez l’avis des clients (questionnaires).

Quels sont les avantages d’avoir son site de vente en ligne ?
1. Une personnalisation totale, un site e-commerce cohérent avec vos produits ou services.
2. L’acheteur sur votre site est Votre client. Il vous sera plus facile de le fidéliser.

Quels sont les inconvénients ?
1.Un coût relativement élevé
2. Un délai de mise en ligne conséquent
3. Un travail régulier sera nécessaire pour être visible sur internet, faire vivre son site pour attirer des visiteurs (référencement, communication…)
4. Une attention particulière devra être portée sur le dispositif de paiement sécurisé, le suivi des litiges éventuels et les retours des clients (retour de marchandises et avis négatifs).

 

Des aides pour passer au numérique

Clique-mon-commerce.gouv.fr
De nombreuses initiatives solidaires ont été mises en place pour accompagner les entreprises artisanales impactées par la crise du Covid-19 et à ce titre, les Chambres de Métiers et de l’Artisanat (CMA) sont parties prenantes de la plateforme « Clique-mon-commerce.gouv.fr ». Celle-ci recense les solutions numériques destinées à l’accompagnement et au développement des entreprises et de leurs activités. La plateforme permet d’identifier les prestataires en adéquation avec son projet numérique pour rejoindre une place de marché, mettre en œuvre une solution de logistique, un outil de paiement, créer un site marchand…
Clique-mon-commerce.gouv.fr

Le chèque E-commerce de la Région
Au-delà de l’aide forfaitaire de 500 € annoncée par le gouvernement, la Région Nouvelle-Aquitaine s’engage pour accélérer la transition numérique du commerce et de l’artisanat. Elle a construit en urgence un dispositif pour faciliter la participation des TPE/PME : le « chèque-e-commerce ». Ce dernier couvre les dépenses des TPE (moins de 10 salariés) pour créer un e-shop, améliorer la visibilité en ligne, optimiser la gestion des stocks et la logistique, développer la relation client, accroître la performance commerciale. Basée sur un taux d’intervention de 50 %, l’aide atteindra entre 1 000 € et 5 000 € en subvention (fin de dépôt des dossiers : 30 juin 2021).
Plus d’infos sur les-aides.nouvelle-aquitaine.fr

Autodiagnostic numérique pour les artisans
L’autodiagnostic numérique des CMA est un outil qui permet d’identifier vos besoins en matière de transition numérique et d’être mis en contact avec un expert numérique de votre Chambre de Métiers et de l’Artisanat.
Plus d’infos sur ww.artisanat-nouvelle-aquitaine.fr

Des conseils d’experts pour les artisans
Le réseau des CMA en Nouvelle-Aquitaine s’est mobilisé pour accompagner les artisans en déployant des ressources avec au moins un conseiller numérique par département. Ils mènent des audits à 360° afin de comprendre et d’identifier les besoins de l’entreprise et mettent en place un plan d’actions.
Contactez votre Chambre de Métiers et de l’Artisanat départementale.

Pour en savoir plus :

Comment vendre sur une place de marché
www.francenum.gouv.fr – 07/09/20

Comment créer sa boutique en ligne
www.francenum.gouv.fr – 27/06/20

Boutiques en ligne : 6 astuces pour vous rendre visible
www.lemondedesartisans.fr – 14/01/20

Boulangers-pâtissiers : quelles solutions numériques pour accélérer votre croissance ?
www.francenum.gouv.fr – 01/03/21

Comment redémarrer votre activité avec internet et le numérique
www.francenum.gouv.fr – 06/08/20

Comment traverser la crise avec le numérique
www.artisanat-nouvelle-aquitaine.fr – 03/02/21

Les artisans gourmands Nouvelle Aquitaine