Les boulangers, bouchers, brasseurs indépendants, cavistes, cafés/restaurants, charcutiers/traiteurs, chocolatiers/confiseurs, épiciers, foodtrucks/camions pizzas, fromagers, glaciers, pâtissiers, poissonniers, primeurs sont jugés essentiels pour les Français au quotidien et plus encore depuis le début de la crise sanitaire.
La seconde étude réalisée par l’Institut CSA pour la CGAD en octobre dernier montre que l’image des commerces alimentaires de proximité reste excellente (91%), particulièrement auprès des jeunes générations.

Dans la vie de tous les jours, la boulangerie demeure, pour les Français, le commerce qu’il est important d’avoir près de chez soi (89%), suivi par le primeur (78%), l’épicier (74%), le boucher (71%), le pâtissier (67%), le café restaurant (66%), le poissonnier (66%), le charcutier (65%), le fromager (62%).
Quatre atouts phares sont associés à ces commerces alimentaires de proximité  par les Français : il s’agit de commerces qui dynamisent les centres-villes (89%), qui créent du lien social (88%), qui assurent des débouchés aux producteurs locaux (85%) et qui participent à l’aménagement du territoire (82%).

La crise sanitaire a valorisé le rôle et l’image des commerces alimentaires spécialisés auprès des Français (30%) tout particulièrement dans les communes rurales (34%).
Sur cette période, les Français ont notamment été rassurés quant à la sécurité sanitaire dans les magasins de leurs artisans et commerçants de proximité (73%) et quant à l’origine des produits achetés (70%). Grâce à ces commerçants, les Français ont également pu maintenir un lien social (64%).

En conséquence, les Français appellent de leur vœux le développement des commerces alimentaires de proximité spécialisés près de chez eux (78%), un souhait plus important que lors de la précédente enquête de la CGAD en 2018 (74%).

Pour en savoir plus : 
Communiqué de presse et Infographie – CGAD – 09/12/20

Les artisans gourmands Nouvelle Aquitaine