uniqueDans le contexte de l’épidémie de Covid-19, certaines activités de l’entreprise doivent être maintenues. Dans ce cas, il faut évaluer les risques et prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la protection de la santé de ses salariés. Vous devez notamment mettre à jour le document unique d’évaluation des risques professionnels.

En premier lieu, il faut procéder à une évaluation des différents risques liés aux activités de ses salariés. Dans le contexte de crise sanitaire, cette évaluation inclura notamment toutes les interactions des salariés avec leurs collègues et les personnes extérieures (fournisseurs, clients…).
L’analyse de ces risques mènera à la mise en place d’actions de prévention et à une adaptation de l’organisation du travail.

Des fiches conseils ont notamment été réalisées pour vous aider à protéger vos salariés. Elles sont accessibles sur le site du Ministère du Travail (gestion des locaux communs et vestiaires, travail en boucherie, charcuterie, traiteur, travail en drive, en caisse, travail en boulangerie…).
La CNBPF (Confédération Nationale de la Boulangerie et Boulangerie-Pâtisserie) a réalisé des guides de bonnes pratiques pour vous aider à mettre à jour votre document unique.
La CFBCT (Confédération Française de la Boucherie, Boucherie-Charcuterie, Traiteurs) a également rédigé une liste de préconisations pour vous permettre de faire le point sur ce qui a été mis en place et sur ce qu’il reste éventuellement à prévoir dans l’entreprise.

Dans tous les cas, il semble à minima indispensable de mettre en œuvre les mesures suivantes :
• Mesures de distanciation au travail : 1 mètre entre les salariés (marquage au sol)
• Informations sur les gestes barrières (affiche Ministère de la Santé)
• Procédures à suivre en cas d’apparition des premiers signes (affiche du Ministère de la Santé)

Pour les risques nouveaux générés par le fonctionnement dégradé de l’entreprise :
• consignes consécutives aux modifications d’aménagement des locaux (au niveau sanitaire, signalisation…)
• instructions relatives à une organisation du travail adaptée (limiter au strict nécessaire les réunions en présentiel et respecter les règles de distanciation, annuler ou reporter les déplacements non indispensables)
• formation et information des opérateurs affectés à un nouveau poste.

L’ensemble des mesures de prévention mises en œuvre devront être communiquées aux salariés.

Retrouvez en cliquant ici un dossier technique sur le document unique.